RMC

Sécheresse: des producteurs de fromage Salers AOP obligés de stopper leur production

Le fromage Salers est produit uniquement dans les fermes du 15 avril au 15 novembre. L'appellation AOP impose aux producteurs que les vaches soient nourris à 75% d'herbe. Mais cette année avec la sécheresse difficile de trouver de l'herbe qui ne soit pas brûlée et inexploitable.

C'est une autre conséquence de la sécheresse. À partir de ce vendredi, la production de Salers, cet autre fromage du Cantal, va devoir s'arrêter pour une durée indéterminée. Pour garder son appellation d'origine protégée, les vaches doivent être nourries à 75% d'herbe. Et avec la chaleur, c'est compliqué d'avoir des pâturages intacts.

Certains producteurs parmi les 78 choisissent alors de produire du Cantal, une autre AOP avec un cahier des charges moins stricts, mais qui rapporte moins comme l’explique Laurent Lours, président de la filière AOP Salers.

“Au minimum, on se dit qu’on va perdre un mois de production parce qu’aujourd’hui, on est vraiment avec des pâtures qui sont sèches et donc le temps que ça repousse, on en a pour un mois. Et donc un mois de production pour l'appellation Salers sur 6 mois de production par an, c’est important.

Donc entre racheter l’alimentation pour les animaux et produire moins, financièrement ça va coincer, c’est sûr. Il y a quelques stocks, mais c’est sûr qu’il va manquer un peu. Et la loi du marché veut que quand un produit devient rare, son prix augmente”, explique-t-il.

Les producteurs demandent une dérogation temporaire à l'INAO à partir du 15 septembre pour nourrir les vaches à 50% d'herbe au lieu de 75, et que l'appellation AOP soit maintenue.

La rédaction de RMC