RMC

Assassinats, attentats, trafics… Le parcours sanglant de Matteo Messina Denaro, chef de Cosa Nostra

Dans "Apolline Matin" ce mardi sur RMC et RMC Story, Nicolas Poincaré revient sur le parcours sanglant du mafieux le plus recherché d’Italie, Matteo Messina Denaro, qui a été arrêté en Sicile après 30 ans de cavale.

Matteo Messina Denaro, le mafieux le plus recherché d’Italie, a été arrêté, ce lundi. Il était le chef de Cosa Nostra, la terrible mafia sicilienne. On était sans aucune nouvelle depuis 30 ans. Sur la dernière photo dont disposait la police, c'était un jeune homme, alors qu’il a aujourd'hui 60 ans. La rumeur disait parfois qu’il était mort, ou bien qu’il vivait aux Etats-Unis ou en Espagne. En réalité, il était resté en Sicile. La police l’a trouvé dans une clinique de Palerme où il se faisait soigner pour un cancer.

Il est soupçonné d’assassinats, enlèvements, torture, corruption… Lui-même s’est un jour vanté: "Avec tous les gens que j’ai tués, il y a de quoi remplir un cimetière". Son premier assassinat, il l’a commis à 18 ans. Il a éliminé un de ses copains parce qu’il avait gardé un peu de la drogue qu’il était censé vendre. Il est allé tuer cet ami en compagnie de son père, lui-même haut gradé dans la mafia. C’est son père qui lui a tout appris, à tuer, à menacer, racketter, blanchir l’argent et finalement à se cacher. C’est ce raconte Philippe Ridet, auteur d’une longue enquête dans "Le Monde" sur la traque de ce mafieux.

Matteo Messina Denaro, surnommé “le maigre” ou le “diabolique”, est ensuite passé aux choses sérieuses. Il a été dans les années 1990 un combattant dans la guerre qui opposait le clan de Corleone au clan de Palerme, qui a fait des centaines de morts. Il a participé à l'enlèvement d’un garçon de 13 ans dont le père était un repenti. Le garçon a été enfermé pendant deux ans pour faire pression sur son père, puis finalement étranglé et son corps dissous dans de l’acide.

Il est aussi accusé d’avoir participé à plusieurs attentats, dont celui qui a le plus marqué les italiens. L’assassinat du juge Falcone, le juge anti-mafia. 600 kilos d’explosifs avaient été placés dans un tunnel sous l’autoroute près de Palerme et l’explosion a été déclenchée par télécommande au moment où passait le convoi du juge. C'était en 1992. Matteo Messina Denaro a été condamné à perpétuité en son absence pour avoir été un des commanditaires.

Il est aussi accusé l’année suivante d’avoir conduit des attentats à Rome, Florence et Milan qui ont fait dix morts et une centaine de blessés. Il voulait faire pression sur l'État Italien pour que l’on assouplisse les conditions de détention des mafieux condamnés à perpétuité. Des conditions de détention qui étaient effectivement extrêmement sévères, avec un isolement total.

Successeur de Toto Riina

Avant de partir en cavale, Matteo Messina Denaro était connu pour aimer les filles et le luxe, les montres et les belles voitures. Mais depuis 30 ans, il vivait sans doute comme un rat. L'enquête du Monde décrit la vie clandestine des grands chefs de Cosa Nostra qui se planquent dans des masures de campagnes pourries, moisissent comme des cloportes dans des appartements souterrains, et qui dirigent leur business en transmettant des petits messages écrits pour éviter les téléphones portables. Le tout avec la complicité de villageois qui les nourrissent et les blanchissent.

Les juges anti-mafia ont tenté depuis des années de faire le vide autour de lui en arrêtant tous ceux qui l’ont aidé à se planquer. Ses sœurs, ses frères, ses cousins, beaux-frères et neveux sont tous en prison. La justice a aussi saisi tous les biens du mafieux. Cela représente plusieurs centaines de millions d’euros… Parce que depuis sa cavale, il régnait sur un empire. Il y avait les activités traditionnelles de la mafia, le racket, le trafic de drogue et le trafic d’armes. Mais aussi le contrôle d’entreprises du BTP, la construction des routes et des ponts, la grande distribution et, ces dernières années, le business de la construction des éoliennes.

Matteo Messina Denaro avait pris la tête de cet empire à la mort de Toto Riina. Le chef historique de la mafia sicilienne arrêté il y a 30 ans tout juste, mais qui avait continué à diriger la mafia depuis sa cellule jusqu'à sa mort à 87 ans en 2017. Il a désormais toutes les chances de finir comme Toto Riina, c'est-à-dire de mourir en prison…

Nicolas Poincaré