RMC

Explosion des cas de Covid en Chine: Xi Jinping veut "bâtir un rempart solide contre l'épidémie"

Après l'abandon des restrictions sanitaires début décembre, la Chine fait face à une très forte augmentation des cas de Covid: les hôpitaux et les crématoriums sont débordés et les pharmacies en rupture de stocks. Ce lundi, le président Xi Jinping s'est exprimé pour la première fois depuis la fin de la politique "zéro covid".

L'épidémie de Covid est actuellement hors de contrôle en Chine. Après l'abandon des restrictions sanitaires le 7 décembre, les contaminations explosent. Cette politique dite "zéro covid", qui imposait des mesures très strictes aux Chinois, a permis de protéger les personnes les plus à risque et celles peu vaccinées. Face à la colère des habitants, ces mesures ont été abandonnées sans préavis.

Depuis, les hôpitaux sont débordés tandis que les médicaments anti-grippaux sont plus difficiles à trouver en pharmacie. De nombreux crématoriums interrogés par l'AFP ont rapporté ces derniers jours un afflux inhabituellement élevé de corps à incinérer.

"La prévention et le contrôle du Covid-19 en Chine sont confrontés à une situation nouvelle avec de nouvelles tâches", a estimé, ce lundi, le président Xi Jinping, cité par la télévision d'État CCTV.

Plusieurs millions de personnes pourraient mourir

Il s'agit du premier commentaire public de l'homme fort de Pékin depuis l'abandon inopiné de la plupart des mesures sanitaires. "Nous devons mener une campagne de santé patriotique plus ciblée [...] et bâtir un rempart solide contre l'épidémie", a ordonné Xi Jinping, sans plus de précisions.

Cette levée des restrictions pourrait entraîner la mort d'environ un million de personnes ces prochains mois, selon les estimations de plusieurs études occidentales.

En revanche, les médias chinois passent sous silence la situation épidémique, comme ils l'ont fait au début de l'épidémie, il y a trois ans. À en croire le bilan officiel, le pays le plus peuplé de la planète n'a enregistré que six morts du Covid depuis la levée des restrictions. Les Chinois constatent, d'ailleurs, ces derniers jours, un décalage flagrant entre les statistiques officielles et la contamination d'une grande partie de leurs proches, voire leur décès.

La Chine ne publiera plus de statistiques

Certains gouvernements locaux commencent toutefois à avancer des estimations de l'ampleur de l'épidémie. Les autorités sanitaires du Zhejiang (est), au sud de Shanghai, ont jugé dimanche que le nombre de contaminations journalières dépassait désormais la barre du million dans cette province peuplée de 65 millions de personnes.

Un demi-million d'habitants est par ailleurs infecté quotidiennement à Qingdao (est), ville de 10 millions d'habitants, a estimé un responsable municipal cité par la presse officielle. À l'échelle nationale, le pays a annoncé dimanche qu'il ne publierait plus de statistiques sur le Covid.

AB avec AFP