RMC

Guerre en Ukraine: ce que l'on sait de la nouvelle offensive russe dans le Donbass

L'offensive russe sur le Donbass a commencé, ont alerté ce lundi soir les autorités ukrainiennes. Si l'armée russe a plus de matériel, les soldats ukrainiens présents sur ce front sont les plus expérimentés.

Après le repositionnement de l'armée russe ces derniers jours, la "bataille pour le Donbass" tant redoutée a commencé, a annoncé le président ukrainien Volodymyr Zelensky ce lundi soir.

"C'est l'enfer. L'offensive a commencé, celle dont on parle depuis des semaines" a de son côté déclaré le gouverneur ukrainien de la région de Lougansk, Sergueï Gaïdaï. Selon lui, "il y a des combats à Roubijné et Popasna, des combats incessants dans d'autres villes pacifiques".

Les roquettes sont massivement tombées dans la nuit. L'offensive est intense, ajoute le gouverneur. "Il y a des centaines d’unités et d’équipement lourds, les avions volent constamment, nos troupes se font tirer dessus avec des roquettes et des bombes", précise-t-il.

La puissance de feu russe face à la motivation ukrainienne

Pour Michel Goya, spécialiste des questions de défense, la Russie a l'avantage du matériel. "En nombre d’hommes, c’est équitable de part et d’autre. En terme de matériel en revanche, l‘avantage est à la Russie. La vraie puissance, c’est la puissance de feu du côté russe. L’autre force en revanche, c’est le moral et la motivation, qui sont pour le coup clairement du côté ukrainien", explique-t-il.

Et les Ukrainiens sont préparés à cette offensive russe depuis plusieurs semaines, comme l'assure Igor Zhovkva, l'un des adjoints du président ukrainien. "Les troupes armées d’Ukraine qui se trouvent dans le Donbass sont les plus expérimentées donc elles ont les moyens de vaincre. Nous nous battons pour défendre notre territoire. Tous les militaires ukrainiens le savent et nous allons vaincre", promet-il.

L'armée ukrainienne peut notamment compter sur le soutien des Etats-Unis, qui ont débloqué une aide de 800 millions de dollars. Et les premières armes sont arrivées sur le front.

Léna Marjak avec Guillaume Dussourt