RMC

Guerre en Ukraine: Emmanuel Macron a parlé à Vladimir Poutine, qui s'est engagé à préserver les civils

Lors d'un entretien d'une heure et demie avec Emmanuel Macron, Vladimir Poutine se serait engagé à préserver les civils et sécuriser les axes routiers en Ukraine assure l'Elysée.

Emmanuel Macron s'est entretenu ce lundi avec le président russe Vladimir Poutine, au quatrième jour de l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe. Lors de cet entretien d'une heure et demie, le président de la République a demandé au chef de l'Etat russe l'arrêt des frappes contre les civils et la sécurisation des axes routiers en Ukraine. Des points sur lesquels Vladimir Poutine "a confirmé sa volonté de s'engager", a assuré l'Elysée.

Au cours de l'entretien avec M. Poutine, Emmanuel Macron "a réitéré la demande de la communauté internationale de cesser l'offensive russe contre l'Ukraine, et réaffirmé la nécessité de mettre en œuvre un cessez-le-feu immédiat", selon l'Elysée, au cinquième jour de l'offensive lancée par l'armée russe. 

"Alors que les discussions commencent entre les délégations russe et ukrainienne" à la frontière ukraino-bélarusse, il a demandé "à ce que soient respectés sur le terrain: - un arrêt de toutes les frappes et attaques contre les civils et lieux de résidence, - une préservation de toutes les infrastructures civiles, - une sécurisation des axes routiers, en particulier la route du sud de Kiev".

11 civils tués à Kharkiv

"Le président Poutine a confirmé sa volonté de s'engager sur ces trois points", selon la présidence française. Emmanuel Macron a également demandé "le respect du droit international humanitaire et la protection des populations civiles comme de l'acheminement de l'aide, conformément à la résolution portée par la France au Conseil de sécurité de l'ONU".

Le président français a appelé M. Poutine "à la demande" de son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, avec lequel il s'est entretenu "à plusieurs reprises ces dernières heures", a ajouté la présidence.

Au cours de l'échange avec M. Zelensky, Emmanuel Macron a "de nouveau salué le sens des responsabilités du président ukrainien dans la perspective des négociations qui commencent et alors même que l'Ukraine est agressée par la Russie", souligne l'Elysée dans son communiqué.

Dans le même temps, le gouverneur ukrainien de la ville de Kharkiv, théâtre d'intenses combats entre Russes et Ukrainiens, a annoncé la mort de 11 civils dans plusieurs bombardements.

>> A LIRE AUSSI - Ukraine: le gouverneur de Kharkiv déplore au moins 11 morts dans des bombardements russes

La rédaction avec AFP