RMC

Guerre en Ukraine: Kiev assure contrôler la ville de Soledar, Londres va livrer des chars lourds

Des responsables ukrainiens assurent, ce samedi, garder le contrôle de la ville de Soledar, dans l'Est du Pays dont Moscou avait revendiqué, vendredi, la prise au terme d'une bataille acharnée.

La petite ville de Soledar, dans l'est de l'Ukraine, au centre d'une bataille acharnée et dont Moscou revendique la prise, est toujours "sous contrôle" ukrainien, a assuré samedi le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko.

"Soledar est sous le contrôle des autorités ukrainiennes, nos forces en ont le contrôle", a-t-il déclaré, en ajoutant "les combats continuent dans la ville et à l'extérieur".

Une bataille sanglante autour de Soledar et Bakhmout

Cette localité et la ville proche de Bakhmout restent actuellement les points "les plus chauds" du conflit, a-t-il affirmé à la télévision. Auparavant, le ministère russe de la Défense avait affirmé vendredi que la "libération" de cette ville avait eu lieu "le 12 janvier dans la soirée". L'armée russe a salué les "actions courageuses" des combattants du groupe de mercenaires Wagner, dont les hommes ont mené "l'assaut direct contre les quartiers résidentiels de Soledar".

"C'est une phase difficile de la guerre", avait de son côté souligné vendredi la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Maliar, reconnaissant "une offensive (russe) de forte intensité".

Les combats dans et autour de Soledar font rage depuis plusieurs mois, mais leur intensité a fortement augmenté ces derniers jours. Sa prise par les forces de Moscou constituerait une victoire notable pour la Russie, après la série d'échecs sur le terrain de ses troupes de ces derniers mois.

Kiev demande plus d'armes, Londres va fournir des chars

Pour faire face à l'armée russe, Kiev a de nouveau appelé vendredi ses alliés occidentaux à lui fournir plus d'armes et d'équipements militaires performants, comme des chars lourds et des missiles à longue portée.

"Pour gagner cette guerre, nous avons besoin de plus d'équipements militaires, d'équipements lourds", a exhorté sur Telegram Andriï Iermak, le chef de cabinet de la présidence ukrainienne.

Parallèlement, le Royaume-Uni a annoncé qu'il allait fournir à l'Ukraine des chars Challenger 2, devenant le premier pays occidental à envoyer des chars lourds pour aider Kiev face à l'invasion russe, a indiqué samedi Downing Street dans un communiqué.

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est de son côté réuni une nouvelle fois pour discuter de la situation en Ukraine vendredi, près de onze mois après le début de l'invasion russe. "L'Ukraine, la Russie, le monde ne peuvent se permettre que cette guerre continue", a souligné la secrétaire générale adjointe de l'ONU pour les affaires politiques, Rosemary DiCarlo, en déplorant ne voir "aucun signe d'une fin des combats".

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez avec AFP Journaliste RMC