RMC

Guerre en Ukraine: la Russie va intensifier les frappes sur Kiev, en représailles

La Russie a accusé l'Ukraine de plusieurs attaques en territoire russe et veut intensifier ses frappes sur Kiev en représailles.

La Russie a annoncé ce vendredi avoir détruit une usine d'armement en banlieue de Kiev et assuré que les frappes sur la capitale ukrainienne allaient être intensifiées pour répondre aux attaques menées par l'Ukraine en territoire russe.

Ces déclarations semblent annoncer un nouveau changement d'approche de la Russie qui, après avoir échoué à vaincre les défenseurs de Kiev, avait annoncé fin mars qu'elle allait se concentrer sur l'est de l'Ukraine et avait retiré ses forces menant l'assaut contre la capitale ukrainienne.

"Le nombre et l'ampleur des frappes de missiles sur des sites de Kiev vont augmenter en réplique à toutes les attaques de type terroriste et aux sabotages menés en territoire russe par le régime nationaliste de Kiev", a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. Il a par ailleurs indiqué que la Russie avait détruit un atelier de production de missiles sol-air dans l'usine Vizar près de Kiev au moyen d'un missile de croisière Kalibr.

Accusations invérifiables

Jeudi, les gouverneurs de deux régions russes frontalières de l'Ukraine avaient accusé les forces ukrainiennes d'avoir bombardé deux villages en territoire russe, Klimovo et Spodariouchino, faisant sept blessés. A Klimovo, l'attaque a été menée par deux hélicoptères ukrainiens, ont affirmé les autorités russes, des accusations démenties par Kiev et invérifiables de manière indépendante.

Vendredi, Igor Konachenkov a néanmoins affirmé qu'un des hélicoptères ayant mené ce raid avait été détruit par un missile tiré par le système de défense anti-aérienne S-400, alors qu'il retournait à sa base en Ukraine.

Regain de tension après la perte d'un navire russe?

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la Russie a enregistré la perte du Moskva, navire amiral de la flotte russe en mer Noire, touché selon Kiev par deux missiles ukrainiens, et selon Moscou par un incendie ayant fait exploser des munitions.

Quoi qu'il en soit, c'est un revers important pour la marine russe. Un revers si important que la CIA met en garde: mis en difficulté, le président russe Vladimir Poutine pourrait se tourner vers un recours à des armes nucléaires tactiques ou de faible puissance selon les services secrets américains.

G.D. avec AFP