RMC

Guerre en Ukraine: les bombardements se poursuivent, malgré la trêve annoncée par la Russie

Les combats n'ont pas cessé ce vendredi autour de Bakhmout, en Ukraine, malgré une trêve unilatérale de 36h annoncée par la Russie la veille. Des tirs des deux côtés ont été entendus dans cette ville stratégique. Des frappes russes ont également touché Kramatorsk.

Les tirs d'artillerie se poursuivaient, ce vendredi, des deux côtés du front à Bakhmout, l'épicentre des combats dans l'est de l'Ukraine, malgré la trêve unilatérale annoncée plus tôt par Moscou.

Des tirs côté ukrainien comme côté russe se sont fait entendre après le début du cessez-le-feu à 9h, mais leur intensité était moindre par rapport aux jours précédents, selon l'AFP.

Cette ville possède aujourd'hui des rues en grande partie détruites et désertées. Très stratégique, elle se situe notamment à proximité de Soledar, où se trouve une très grande mine de sel.

Des frappes russes à Kramatorsk

Au moins deux frappes russes ont également eu lieu à Kramatorsk, aussi dans la région de Donetsk, à l'est de l'Ukraine.

"Les occupants ont frappé la ville avec des roquettes à deux reprises. Un immeuble résidentiel privé a été touché. Selon les informations préliminaires, il n'y a pas de victimes", a écrit Kyrylo Tymoshenko, le chef adjoint de l'administration présidentielle ukrainienne, sur Telegram.

À la suite de ces différents tirs, l'armée russe a assurée respecter le cessez-le-feu mais a accusé Kiev de poursuivre les bombardements.

Un cessez-le-feu pour fêter le Noël orthodoxe

Vladimir Poutine avait ordonné, jeudi, un cessez-le-feu en Ukraine, les 6 et 7 janvier pour célébrer la fête de Noël orthodoxe. La demande avait été faite, plus tôt dans la journée, par le patriarche de l'Église orthodoxe russe Kirill.

Le président russe avait, en outre, appelé les forces ukrainiennes à respecter cette trêve afin de donner la possibilité aux orthodoxes, confession majoritaire en Ukraine comme en Russie, "d'assister aux offices la veille de Noël, ainsi que le jour de la Nativité du Christ".

AB avec AFP