RMC

Ukraine: au moins 63 soldats russes tués dans une frappe ukrainienne près de Donetsk

Un habitant pousse son vélo dans une rue enneigée à côté de bâtiments résidentiels détruits à Borodyanka, près de Kiev, le 4 décembre 2022. (illustration)

Un habitant pousse son vélo dans une rue enneigée à côté de bâtiments résidentiels détruits à Borodyanka, près de Kiev, le 4 décembre 2022. (illustration) - Dimitar DILKOFF / AFP

Les combats se poursuivent en Ukraine en ce début d'année 2023 avec la Russie et l'Ukraine revendiquant des frappes sur chaque camp ce lundi. En fin d'après-midi lundi, l'Ukraine a reconnu avoir mené ce bombardement.

La guerre se poursuit en Ukraine. Au moins 63 militaires russes ont été tués lors d'une frappe ukrainienne sur la ville de Makiïvka, dans l'est de l'Ukraine, a annoncé lundi le ministère russe de la Défense, les autorités ukrainiennes évoquant un bilan bien plus élevé.

Sans revendiquer la frappe dans un premier temps, l'armée ukrainienne a parlé d'un bilan bien plus lourd, qui pourrait aller jusqu'à 400 soldats tués, selon elle.

Mais en fin de journée, lundi, l'armée ukrainienne a bien reconnu avoir mené la frappe à Makiïvka, affirmant avoir frappé jusqu'à 10 véhicules.

"Le 31 décembre, jusqu'à 10 unités d'équipements militaires ennemis de divers types ont été détruites ou endommagées" à Makiïvka, dans la région de Donetsk, a indiqué l'état-major ukrainien sur Facebook, indiquant que le bilan des pertes humaines russes était en cours d'évaluation.

Selon le porte-parole du ministère russe, qui ne donne pas de date, "quatre missiles" ont frappé "un centre de déploiement temporaire" de l'armée russe à Makiïvka, une ville sous occupation russe située à l'est de celle de Donetsk. Les médias russes et ukrainiens avaient fait état d'une frappe sur Makiïvka dans la nuit de samedi à dimanche.

L'armée n'a qu'à de très rares reprises donné un bilan de son offensive ou communiqué sur ses pertes. Selon le ministère russe de la Défense, 63 militaires ont été tués dans l'explosion de "quatre missiles" tirés par des systèmes HIMARS, une arme fournie par les Etats-Unis aux forces ukrainiennes.

L'annonce de cette frappe intervient après un Nouvel An marqué par des bombardements russes sur Kiev et d'autres villes samedi, dimanche et lundi, qui ont fait cinq morts et une cinquantaine de blessés.

Lundi matin, une nouvelle attaque aérienne avait visé Kiev à l'aube, après une journée du Nouvel An marquée par des dizaines de frappes russes en Ukraine qui ont fait au moins cinq morts et des dizaines de blessés.

Avec AFP