RMC

L'armée russe aux portes de la ville ukrainienne de Kherson

-

- - RMC

La ville de Kherson au nord de la Crimée est un objectif de l'armée russe qui est aux portes de la ville. Le maire de la ville a adressé un message sur les réseaux sociaux pour appeler les habitants à la prudence. Un couvre-feu a été mis en place.

L'armée russe est arrivée aux portes de la ville ukrainienne de Kherson, dans le sud du pays, au nord de la Crimée, a déclaré le maire de la ville dans la nuit de lundi à mardi.

"Aux entrées de Kherson, l'armée russe a installé des checkpoints. Il est difficile de dire comment la situation va se développer", a écrit sur sa page Facebook Igor Kolikhaïev, maire de Kherson, ajoutant que "Kherson est et reste ukrainienne (...) Kherson résiste!".

>> A LIRE AUSSI - Guerre en Ukraine: ce que l'on sait des images satellites d'un convoi militaire russe de plus de 60 kilomètres

"Je suis dans mon bureau pour coordonner les services municipaux afin que vous vous réveilliez dans une ville relativement pacifique", a-t-il ajouté, demandant aux habitants de rester "calmes et prudents" et de ne pas sortir pendant le couvre-feu. 

"Ne menez de négociations agressives avec personne et ne provoquez pas de conflits avec vos opposants (...) Ce n'est pas une bataille, c'est une guerre. Et la guerre se gagne par des actes raisonnables et avec sang froid", a-t-il conclu.

Un canal pour approvisionner en eau contrôlé par les russes

Sur les réseaux sociaux, dont certains opérés par les médias locaux de Kherson, des vidéos montraient les forces russes entrant dans cette ville de 290.000 habitants.

La Russie a envahi l'Ukraine jeudi, après la reconnaissance lundi par le président russe Vladimir Poutine de l'indépendance de territoires séparatistes ukrainiens du Donbass.

Les forces russes, avancent entre autres depuis la Crimée, péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014. Ce week-end, la Russie a affirmé avoir encerclé Kherson et pris le contrôle de la ville de Berdiansk, sur la mer d'Azov.

Vendredi, l'armée russe avait annoncé avoir pris le contrôle d'un canal vital pour approvisionner en eau, le canal Nord-Crimée, situé dans la région de Kherson.

La rédaction avec AFP