RMC

Missile en Pologne: Varsovie et l'Otan évoquent un projectile anti-aérien ukrainien, Kiev dément

Une image de débris après l'explosion en Pologne.

Une image de débris après l'explosion en Pologne. - BFMTV

"Je n'ai aucun doute que ce missile n'était pas à nous", a affirmé le président ukrainien Volodymyr Zelensky à la télévision mercredi soir après le tir de missile qui a touché la Pologne mardi. L'Otan et la Pologne avaient accrédité un peu plus tôt la thèse de l'accident en évoquant un projectile anti-aérien ukrainien.

Le désaccord persiste sur l'origine du missile qui a touché la Pologne mardi. Alors que l'Otan et Washington accréditent la thèse d'un missile de défense ukrainien qui se serait malencontreusement écrasé, Kiev a réaffirmé mercredi qu'il s'agissait un engin russe.

"Un missile de défense anti-aérienne ukrainien tiré pour défendre le territoire ukrainien contre les missiles de croisière russes", c'est la conclusion jugée probable par le chef de l'Otan Jens Stoltenberg. Une version corroborée par le président polonais lui-même, Andrzej Duda, pour qui rien n'indique "une attaque intentionnelle" contre son pays. Un missile russe? "Improbable", affirme aussi Joe Biden, salué par Moscou pour cette retenue.

La Russie, tout de même responsable?

Contre l'Occident, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, lui, insiste: "Le missile était russe". Il a toutefois tempéré sa position mercredi soir en réclamant "toutes les données" des Occidentaux "pour établir les faits".

Pour une responsable américaine, "la Russie est, au bout du compte, responsable de cet incident tragique" notamment cause de ses frappes contre les infrastructures civiles ukrainiennes. "L'Ukraine a le droit de se défendre", a-t-elle ajouté.

Kévin Gasser avec Guillaume Descours