RMC

Mystérieux virus: six morts en Chine, l'Asie en alerte maximum

La Chine a annoncé lundi deux nouveaux morts, atteintes du mystérieux virus.

Le nouveau virus apparu le mois dernier en Chine a fait six morts dans la ville de Wuhan (centre), soit deux de plus que le précédent bilan, a annoncé mardi le maire de cette ville au coeur de l'épidémie.

Interrogé par la télévision d'Etat CCTV, Zhou Xianwang a précisé qu'un total de 258 personnes avaient été contaminées dans sa ville et que 227 d'entre elles étaient encore sous traitement.

De nombreux pays d'Asie ont ainsi renforcé mardi leurs contrôles face à la propagation du nouveau virus semblable au Sras, qui a déjà provoqué la mort de six personnes en Chine et fait craindre une crise sanitaire mondiale En plein chassé-croisé dans les transports avant le Nouvel an chinois samedi, qui fait craindre une accélération des contaminations, le président Xi Jinping a appelé lundi à enrayer l'épidémie.

La souche incriminée est un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme (comme un rhume) mais aussi d'autres plus graves comme le Sras.

De Bangkok à Hong Kong, de Singapour à Sydney, les autorités procèdent à des contrôles systématiques à l'arrivée des vols en provenance des zones à risques, après que Pékin a confirmé que ce nouveau coronavirus était transmissible entre humains.

Mardi matin, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a indiqué que ""Les voyageurs qui reviennent de Chine reçoivent une information sur la conduite à tenir. Les recommandations aux aéroports français ont été données. Cela reste une épidémie de coronavirus pour l'instant cantonnée" en Chine. 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) se réunira mercredi pour déterminer s'il convient de déclarer une "urgence de santé publique de portée internationale".

Romain Cluzel