RMC

Ukraine: Poutine s'entretient avec Macron, les deux en faveur d'une inspection de Zaporijia

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors d'une rencontre en 2019

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors d'une rencontre en 2019 - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Lors d'un appel téléphonique entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, ce vendredi 19 août 2022, le président russe a donné son accord à l'envoi d’une mission d’experts de l'Agence
internationale de l'énergie atomique, dans la centrale de Zaporijjia, en Ukraine.

La centrale nucléaire de Zaporijia en Ukraine aux mains des Russes depuis février, est au coeur des préoccupations internationales. En effet, la zone de la plus grande centrale d'Europe est la cible de bombardements dont les deux camps s'accusent, depuis des semaines.

Ce vendredi 19 août 2022, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ont échangé lors d'un appel téléphonique, le premier depuis fin mai. Ils ont "relevé l'importance d'envoyer dans les plus brefs délais une mission de l'Agence internationale de l'énergie atomique à la centrale nucléaire, qui pourra évaluer la situation sur place".

Selon le Kremlin, "la partie russe a confirmé être prête à fournir toute l'assistance nécessaire aux inspecteurs de l'Agence".

Un danger de catastrophe de grande envergure

Lors de cet entretien, Vladimir Poutine a en outre "souligné que le bombardement systématique (...) du territoire de la centrale nucléaire de Zaporijia crée un danger de catastrophe de grande envergure qui pourrait conduire à la contamination radioactive de vastes territoires", d'après la Russie.

Emmanuel Macron, a lui, "souligné une nouvelle fois sa préoccupation face aux risques que fait peser la situation à la centrale de Zaporijjia pour la sûreté et la sécurité nucléaire", précise l'Élysée, dans un communiqué.

Un nouvel appel dans les prochains jours

Les deux dirigeants "se reparleront dans les prochains jours de ce sujet après échanges des équipes techniques et avant le déploiement de la mission", a ajouté la présidence française.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a demandé ce vendredi à Moscou de ne pas couper la centrale nucléaire de Zaporijjia du réseau ukrainien, ce que redoutent les autorités de Kiev.

La rédaction de RMC avec AFP