RMC

La SNCF peine à recruter des conducteurs de trains: "Il n'y a pas de rythme de vie classique"

Malgré nos 9,7% de chômage en France, il y a des secteurs qui recrutent... comme à la SNCF. Face à une pénurie grandissante de conducteurs de train, liée notamment aux nombreux départs à la retraite, la société nationale met les bouchées doubles pour trouver de nouvelles recrues.

Objectif: recruter 1.000 conducteurs de train en 2017. Sauf que les candidats plutôt nombreux -environ 60 000 CV déposés-, déchantent une fois qu'ils comprennent les inconvénients du métier.

Travail de nuit, solitude, grande responsabilité, la liste des inconvénients du métier de conducteurs de trains est longue. Jean-Christophe fait ce métier depuis 25 ans temps, et pour lui, ces contraintes font fuir les nouveaux candidats: "Les candidats potentiels n'ont pas forcément envie d'exercer ce métier parce que les contrats ne leur permettraient plus de pouvoir continuer leur vie sociale, leur vie sportive, leur vie quotidienne telle qu'ils la connaissent".

"Il n'y a pas un rythme de vie classique. On ne peut pas attirer les gens avec un nombre de contraintes que nous avons aujourd'hui et un salaire de 1.400 euros sans les primes donc nous demandons d'avoir des revenus décents", renchérit Olivier Bouissou, représentant de la FGAAC-CFDT.

"L'idée est de féminiser le métier"

Résultat pour combler le nombre de départ à la retraite, la SNCF doit attirer en urgence des apprentis conducteurs et pour s’y prendre, pas de revalorisation de salaires (crise oblige) mais un appel à candidature diffusé à un très large public comme l’explique Thomas Wecxsteen, en charge du recrutement à la SNCF: "L'idée est de féminiser le métier. Il y a très peu de femmes, en tout cas pas assez, qui conduisent. Et puis aller aussi vers des ouvertures de diplômes aux personnes qui ont des diplômes non techniques. On n'a pas besoin d'être spécialiste pour venir chez nous".

6 forums de recrutements sont prévus en 2017 partout en France ; là aussi pour faire connaitre et embaucher de nouveaux conducteurs.