RMC

Lidl au salon de l'Agriculture: "Ils sont là pour se faire de la pub"

La présence de Lidl au salon de l'Agriculture fait débat

La présence de Lidl au salon de l'Agriculture fait débat - PATRICK KOVARIK / AFP

L'enseigne à bas coûts Lidl s'affiche cette année au salon de l'Agriculture avec la promesse du "Made in France" dans ses rayons. Une présence largement commentée dans les travées du salon comme l'a constaté RMC.

Pour la première fois dans l'histoire du salon de l'Agriculture, le hard-discount a son stand. En effet, cet évènement est marqué cette année par l'entrée fracassante de Lidl qui s'affiche avec la promesse du "Made In France". Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la présence de cette enseigne est loin de faire l'unanimité dans les allées du Parc des expositions de la Porte de Versailles. Car retrouver, d'un côté, une enseigne qui tire sur les prix et, de l'autre, des éleveurs qui défendent la qualité des produits français, c'est un véritable choc des cultures.

"Ça ne me gêne pas"

Et si dans le hall principal du salon, le stand Lidl est l'un des plus imposants et des plus populaires, sa présence ne plait pas du tout à Jérémy, éleveur: "On s'est aperçu que sur leur stand, ils ont enlevé quelques produits de leurs rayons parce qu'ils n'étaient manifestement pas français. Sans doute qu'ils sont là pour se faire de la pub, pour montrer qu'ils sont clean. Mais manifestement ils ne le sont pas".

Au contraire, Cédric simple visiteur ne voit pas le problème: "Ça ne me gêne pas, ils ont leur place où ils veulent. Ils vendent de la Charolaise et la Charolaise est produite en France donc je ne vois pas pourquoi ils n'auraient pas le droit d'être là." Dans Bourdin Direct, Nicolas Calau, porte-parole de Lidl, défend la présence du hard-discounteur: "On est là pour faire un discours de pédagogie, se présenter, parler de la façon dont on travaille au quotidien. Il faut savoir que Lidl c'est 70% de produits issus de PME françaises, ce que peu de monde sait. C'est aussi la raison de notre présence sur ce salon".

"Ne vous laissez pas berner"

Mais le discours de Lidl ne convainc pas les syndicats agricoles. C'est le cas par exemple de Christine Lambert, numéro deux de la FNSEA, qui s'en explique sur RMC: "On a le sentiment qu'ils sont là pour se refaire une bonne santé, se refaire une virginité histoire d'avoir une bonne image". Et "d'alerter" les consommateurs: "Ne vous laissez pas berner car nous quand on va dans leurs magasins toute l'année on est parfois surpris de ce qu'on trouve. Il y a notamment beaucoup de viandes étrangères chez Lidl et ces produits qui viennent d'ailleurs tuent à petit feu l'agriculture française".

Des agriculteurs qui malgré tout sont obligés de reconnaître que la grande distribution représente 85% des achats alimentaires. C'est pourquoi certains, comme Luc Bernard, éleveur breton, estiment que la présence de Lidl est une bonne chose: "Il ne faut pas faire d'angélisme: tout cela représente l'agriculture française. Et si Lidl est là, il y a peut-être des gens qui vont venir les voir, les pousser dans leurs retranchements et les faire parler". Il ajoute: "C'est très bien qu'il y ait tout le monde, côte à côte, car cela permet de présenter au public les différents systèmes qui existent, les différentes formes d'agriculture. Après les gens font leur choix".

A lire sur le sujet - Salon de l'Agriculture: Lidl est-il à sa place?

Maxime Ricard avec Thomas Chupin