RMC

Non-respect du couvre-feu: 177.000 amendes dressées depuis mi-décembre

Selon Gérald Darmanin, "1,9 million de contrôles" ont ainsi été effectués depuis mi-décembre.

135 euros en moins. Au total, ce sont quelque 177.000 amendes pour non respect du couvre-feu qui ont été dressées depuis son instauration le 15 décembre, a indiqué jeudi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. "1,9 million de contrôles" ont ainsi été effectués depuis cette date.

>> A LIRE AUSSI - "Prudence", pas de reconfinement et rendez-vous de vaccination: ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex sur le Covid-19 en France

Par ailleurs, les dispositions prises pour limiter les déplacements internationaux ont permis "de diviser par plus de trois le flux de passagers des vols en provenance ou en direction de pays extérieurs à l'Union européenne". "Nous sommes passés de 65.000 passagers jour à 20.000 passagers jour", dans les aéroports français, a précisé le ministre. Concernant les contrôles aux frontières terrestres, où un test PCR négatif de moins de 72 heures est désormais exigé, il a assuré que "depuis lundi" 680 personnes ont été verbalisées.

"C'est aux Français de s'organiser"

Les forces de l'ordre ont intensifié les contrôles des débits de boisson et restaurants, qui ont été 587 à avoir été contrôlés mercredi "contre 180 la veille", pour faire respecter le couvre-feu, de 18h à 6h: le nombre de ces contrôles a augmenté de 39% le week-end dernier par rapport au week-end précédent, et les verbalisations de 53 %, a précisé M. Darmanin.

Le week-end dernier, justement, des images de Français verbalisés après 18h alors qu'ils disaient avoir été bloqués dans les embouteillages ont suscité des débats. "Il faut savoir respecter le fait qu'à 18 heures c'est aux Français de s'organiser, il faut être arrivé à son lieu de destination" a répondu le ministre. 

Pour rappel, il existe bien des motifs particuliers de déplacements lors du couvre-feu.

Quels sont les motifs invoqués pour les déplacements de nuit de l'"Attestation de déplacement dérogatoire"? 

Dans l'attestation de déplacement dérogatoire, on peut découvrir huit motifs. Les voici: 

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants.
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant.
  • Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative.
  • Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande

de l’autorité administrative.

  • Déplacements liés à des transits ferroviaires ou aériens pour des déplacements de longues distances.
  • Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

    >> INFOGRAPHIE - Couvre-feu à 18h: ce qui change à partir du 16 janvier (cliquez ici si l'infographie ne s'affiche pas)
La rédaction de RMC (avec AFP)