RMC

Attaque de Conflans: Gérald Darmanin demande la fermeture de la mosquée de Pantin

RMC
Le ministre de l’Intérieur a ordonné lundi soir la fermeture de la mosquée de Pantin en Seine-Saint-Denis, 72h après l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine et la mort de Samuel Paty, l'enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet.

Le gouvernement passe à l'offensive dans sa lutte contre l'extrêmisme. Lundisoir, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé au préfet de Seine-Saint-Denis de fermer la mosquée de Pantin. Une fermeture ciblée puisque cette mosquée est accusée d'avoir relayé sur sa page Facebook une vidéo dénonçant le cours sur les caricatures de Mahomet de Samuel Paty, le professeur assassiné vendredi.

Gérald Darmanin accuse son dirigeant d'avoir relayé "le message qui consistait à dire que ce professeur devait être intimidé, en relayant d'ailleurs l'adresse du collège", a-t-il expliqué sur TF1.

Opérations de contrôle quotidien

L'annonce de cette fermeture intervient alors que des opérations de contrôles quotidiens visant des structures ou personnes soupçonnées de liens avec la mouvance islamiste ont été ordonnées par les autorités: "Il y a une certaine tension donc l'exécutif est dans une position où il faut qu’il fasse des gestes forts", a réagi Mohammed Henniche le responsable de la mosquée, tout en regrettant que "la fachosphère a pris une dimension telle, que l’exécutif est obligé de suivre". 

Des mosquées, des associations : une cinquantaine de structures sont dans le viseur du gouvernement qui veut "que la peur change de camp", selon les mots d'Emmanuel Macron le président de la République.

Maxime Brandstaetter (avec G.D.)