RMC

Commission sur l'inceste: qui est Edouard Durand, nommé par Emmanuel Macron après l’affaire Olivier Duhamel?

LE PORTRAIT DE POINCA - Chaque jour, Nicolas Poincaré dresse le portrait d'une personnalité au coeur de l'actualité, dans Apolline Matin, sur RMC.

Il est désormais au coeur d'un sujet-clé. Edouard Durand va co-présider la commission sur l'inceste. Il a été nommé ce week-end par Emmanuel Macron pour remplacer Elisabeth Guigou qui avait dû démissionner après l’affaire Olivier Duhamel. Et c’est un juge de terrain qui a été choisi, associé à Nathalie Mathieu, elle aussi femme de terrain, directrice d’une structure d’aceuil de jeunes victimes. 

Édouard Durand est juge pour enfants au tribunal de Bobigny. Il connaît la réalité: un très très faible pourcentage des violences sexuelles sur les enfants aboutissent à des plaintes, et une encore plus faible partie, à des condamnations. Autrement dit, il y a une quasi-impunité des auteurs d’incestes. Impunité qu’Edouard Durant dénonce depuis des années. C'est le combat de sa vie.

Le journal “La Croix” le présente, dans un portrait, comme un chrétien “pudique”. Portant tout de même sur son veston, un insigne de soutiens aux Chrétiens d’orient. C’est aussi un admirateur du général de Gaulle dont il a un portrait dans son bureau. Pour une raison méconnue. De Gaulle avait fait voter les ordonnances de protection des mineurs délinquants le 2 février 1945. Autrement dit, alors que la guerre n’était pas finie, le général de Gaulle s’était déjà préoccupé de créer une justice spéciale pour les mineurs et donc des juges pour enfants. C’est le beau métier qu’exerce Edouard Durand. 

Son combat est aussi de dire haut et fort qu’on ne peut pas être un mari violent et un bon père… Il demande que l’on cesse d’accorder des droits de gardes alternés ou même des droits de visites à des pères violents. Qu’on retire l'autorité parentale à ces hommes, ce qui n’est pas le cas pour l’instant. Un homme peut être en prison pour avoir tué sa compagne et tout de même garder des droits sur ses enfants. Par exemple, le droit d’exiger que les enfants lui rendent visite en prison… Ce combat à fait du juge Durant, la bête noire des mouvements masculiniste et anti féministe les plus durs. 

A la tête de la commission sur l’inceste, Edouard Durant est maintenant chargé de recueillir la parole des victimes, et il se félicite de l’échos qui est soudain donné à ces paroles depuis la publication du livre de Camille Kouchner. Il fera aussi des propositions.

Par exemple, que tous les enfants soient interrogés sur la question de l’inceste lors des visites médicales à l’école. En coordination avec le Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti qui lui est chargé de réfléchir à des changements dans la loi, pour lutter contre l’inceste et l’impunité de l’inceste.

Nicolas Poincaré