RMC

Meurtre de Lola: des funérailles "dans le respect et la dignité" ce lundi

Les obsèques de Lola, tuée sauvagement il y a dix jours à Paris, sont organisées ce lundi à Lillers (Pas-de-Calais), commune d'où est originaire sa mère.

Des centaines de personnes sont attendues lundi après-midi à Lillers (Pas-de-Calais) pour les obsèques de Lola, 12 ans, dont le meurtre sauvage a bouleversé le pays, une cérémonie que ses parents veulent "digne", loin des "agitations politiques".

Pour "un dernier hommage" à la fillette, la famille a donné rendez-vous dès 13h45 à la collégiale Saint-Omer de Lillers, commune de 10.000 habitants dont est originaire sa mère. Un temps de recueillement devant le cercueil est prévu avant la cérémonie liturgique.

Les parents souhaitent "pouvoir honorer la mémoire" de Lola "dans la sérénité" et "le respect et la dignité", ont-ils réaffirmé dimanche soir, pour la troisième fois depuis jeudi.

"La mémoire de Lola, c’est de choisir la vie"

La collégiale Saint-Omer peut accueillir jusqu’à 500 personnes: des hauts parleurs sont déjà prévus pour permettre à la foule de suivre à l’extérieur. Tout le centre-ville est piétonnisé.

La préfecture a fait savoir que des dizaines de policiers devraient encadrer ces obsèques, célébrées par Monseigneur Leborgne, l’évêque d’Arras avec qui nous avons pu échanger dimanche. Il choisissait encore ses mots avec soin pour parler de l’espérance:

"La mort a déjà détruit beaucoup", disait-il. "La mémoire de Lola, c’est de choisir la vie."

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, invité par la famille, et plusieurs élus sont attendus, dont la députée RN du Pas-de-Calais Caroline Parmentier.

Munies de roses blanches et les yeux souvent humides, des dizaines de personnes avaient déjà défilé vendredi soir à Fouquereuil (Pas-de-Calais), ville d'origine du père, pour déposer des dessins, des poèmes ou quelques mots dans des registres disposés par la mairie.

Marion Gauthier (édité par J.A.)