RMC

"J'ai pleuré et je pleure encore": émotion et tristesse à Fouquereuil, le village du père de Lola

L'émotion est toujours aussi forte à Fouquereuil (Pas-de-Calais) d'où est originaire le père de la petite Lola, tuée il y a une semaine à Paris. Ce vendredi, un hommage est organisé dans la commune. En attendant, de nombreux habitants continuent de déposer des lettres ou des fleurs, dans la commune.

Une semaine après le meurtre de Lola, dans le 19e arrondissement de Paris, un hommage lui sera rendu ce vendredi à Fouquereuil (Pas-de-Calais), d'où est originaire son père. Dans la commune de 1.500 habitants, l'émotion est toujours aussi présente et les fleurs ainsi que les mots de soutien continuent d'être déposés.

"J'ai pleuré et je pleure encore. Ayant fait ma carrière dans la police nationale, j’ai déjà vu des crimes, mais là de cette horreur, jamais. Je l’ai ressenti au plus profond de moi-même", confie Gérard, yeux rougis et le coeur lourd, qui a déposé une lettre de condoléances destinée à famille de Lola.

Des centaines de mails reçus à la mairie

La cruauté de ce meurtre a touché le pays entier et même bien au-delà. À Fouquereuil, la mairie a reçu des centaines de mails de soutien, même de l'étranger. Beaucoup d'habitants passent directement à la mairie, mais parfois la pudeur et la tristesse empêche de parler. "On voit que ça choque les gens. C’est l’émotion qui fait qu’ils n’ont pas trop envie d’aborder le sujet", explique Isabelle, qui tient à la pharmacie du village.

Difficile aussi de trouver les mots justes à dire à la famille. "On est attristés, on est écoeurés, on va essayer de les aider, les épauler et faire tout ce qu’on peut", affirme Pierre, qui connaît bien la grand-mère de Lola.

"Je me suis mise à la place des parents parce qu’un acte de barbarie comme ça c’est impensable. On va faire tout ce qu’on peut pour les soutenir moralement, pour les aider s’il faut, même si on ne les connaît pas, ils sont de notre village", ajoute Michelle, habitante du village, qui se rendra à l'hommage.

"C'est inimaginable ce qu'il s'est passé"

Des centaines de personnes ont prévu de venir, en soutien aux proches. "Il y aura beaucoup de monde pour venir apporter un message de sympathie à la salle communale. J’espère que toute cette masse de témoignages va pouvoir leur faire du bien parce que c’est inimaginable ce qu’il s’est passé", conclut Gérard.

L'hommage aura lieu ce vendredi, à 17h30, à l'entrée du foyer communal de Fouquereuil.

AB avec Maryline Ottmann