RMC

Un chauffeur de car mis à pied après avoir diffusé des versets du Coran pendant son service

Un chauffeur de car d'une ligne Aix-en-Provence-Marseille a été mis à pied par son entreprise. Il avait diffusé des versets du Coran dans son véhicule, en service, malgré les remarques d'usagers. Il risque un licenciement.

Un chauffeur de car de la ligne entre Aix-en-Provence et Marseille a été mis à pied après avoir diffusé des versets du Coran dans les enceintes du véhicule, dimanche matin. Une atteinte à la laïcité qui a fait réagir plusieurs passagers, mais le chauffeur les a ignorés pendant les 40 minutes de son trajet.

Le conducteur de la ligne 50 entre Aix et Marseille leur avait répondu qu’il était dans son car et qu’il faisait ce qu’il voulait.

Le jeune chauffeur conteste les faits

Embauché depuis huit mois, le jeune homme de 20 ans n’était pourtant pas censé ignorer le règlement intérieur, comme l’explique Jean-Maurice Sumian, le PDG des autocars de Haute-Provence, qui l’a mis à pied après avoir appris l’affaire dans la presse locale.

“On ne peut pas tolérer ce genre de comportement, dans les faits, dans les paroles, dans les actes. Il y a une charte qui est affichée et il y a un paragraphe dans le contrat de travail des conducteurs qui fait référence à la laïcité, à la neutralité. Que ce soient les versets du Coran, la Bible, c’est interdit dans tout site qui appartient à l'entreprise SCHP. Donc il ne pouvait pas ignorer ce règlement”, indique-t-il.

De son côté, le chauffeur, que nous avons pu joindre, conteste en partie les faits, mais réserve ses explications pour la procédure en cours. Il risque aujourd’hui un licenciement. Cet incident est inédit selon la Métropole Aix-Marseille.

Lionel Dian avec Guillaume Descours