RMC

Interpellé par la police, un dealer libéré par la force dans une cité de Marseille

L'homme, menotté dans le dos, a réussi à s'enfuir.

C'est une scène digne d'un film qui s'est déroulé en plein après-midi à Marseille: un homme, interpellé lundi par la police dans une cité de Marseille lors d'une opération antidrogue, a été libéré par la force après l'intervention de plusieurs personnes venues prendre à partie les forces de l'ordre.

Peu avant 15h, lundi, dans la Cité Frais-Vallon, dans les quartiers du nord de la ville, des policiers venaient de procéder à une interpellation: la brigade spécialisée de terrain arrête un dealer, en possession d'une grosse somme en liquide.

Tout à coup, les agents sont "agressés" par un groupe d'individus, une dizaine de personnes. L'homme, menotté dans le dos, a réussi à s'enfuir, selon La Provence, qui a révélé l'information.

Les individus parviennent même à récupérer la sacoche pleine d'argent liquide saisie par les forces de l'ordre.

"'Très flippant pour tous les policiers"

Toujours de source policière, un fonctionnaire de police a été blessé à la tête par un coup de bâton, et a dû se voir poser 10 points de suture et 7 jours d'ITT. Un autre agent est touché à la main. Des policiers de la division nord arrivés ensuite en renfort ont interpellé deux personnes pendant qu'ils étaient visés par des projectiles.

Des CRS ont également été dépêchés sur place pour sécuriser les lieux. 

"J'ai pu échanger lundi soir par SMS avec le collègue blessé à la tête, et honnêtement, tous les policiers de Marseille ont eu très peur. Les premiers messages ont été alarmistes dans la mesure où on apprenait que le fonctionnaire était au sol, proche de la perte de connaissance.
C'était très très flippant pour tous les policiers, qui se sont précipités en renfort dans cette cité. Très honnêtement, ce policier est passé très très proche d'une blessure très grave", témoigne sur RMC, Rudy Manna, secrétaire départemental du syndicat Alliance Bouches-du-Rhône. 

Au cours de ses trois jours de visite à Marseille la semaine dernière, le président de la République s'était rendu au commissariat de la division nord, dans le 15e arrondissement, pour évoquer les difficultés de la lutte contre les violences liées au trafic de drogue. 200 policiers initialement attendus d'ici fin 2023 arriveront dès 2022 à Marseille et s'ajouteront aux 100 déjà arrivés en 2021.

Au cours de ses trois jours de visite à Marseille la semaine dernière, le président de la République s'était rendu au commissariat de la division nord, dans le 15e arrondissement, pour évoquer les difficultés de la lutte contre les violences liées au trafic de drogue. 200 policiers initialement attendus d'ici fin 2023 arriveront dès 2022 à Marseille et s'ajouteront aux 100 déjà arrivés en 2021.

Martin Cadoret (avec AFP)