RMC

"Je croyais que la police était là pour protéger la population, pas la tuer": Darmanin demande des comptes après les propos d'un élu insoumis

L'opposition réclame la démission de l'élu tandis que Gérald Darmanin lui-même est monté au créneau, demandant des comptes à la maire de Cachan.

Gérald Darmanin demande des comptes après le dérapage d'un élu de Cachan (Val-de-Marne) au sujet de la police. Sur une vidéo du conseil municipal de la ville du 30 septembre dernier, un élu LFI et adjoint chargé de la vie scolaire, insinue que les policiers armés tuent la population au lieu de la protéger.

"Je croyais que le but de la police c’était de protéger la population, pas nécessairement de posséder des armes pour la tuer", a lancé Dominique Lanoë, adjoint LFI à la maire de Cachan Hélène de Caumarmond lors d'une séance pleine de tension, avec une question: faut-il armer la police municipale?

Deux semaines plus tard, l'opposition est toujours sous le choc. Lui-même policier municipal, l'élu Pascal Castillon, avait quitté la salle: "J’étais choqué et abasourdi. C’est vraiment une insulte pour toutes les forces de l’ordre et tous ceux qui sont tombés", assure-t-il au micro de RMC. Il regrette l'absence d'excuse de l'équipe municipale en place.

Appel à la démission de l'élu

Sébastien Trouillas, qui siège également dans l'opposition, demande à la Maire de s'expliquer: "Est-ce qu’elle cautionne ces propos, est-ce que comme son adjoint elle pense que les policiers municipaux ou nationaux armés tuent la population ? Nous demandons à Hélène de Caumarmond de nous dire ce qu’elle pense des propos de son adjoint", réclame-t-il.

De son côté, Reda Belhaj, délégué Unité-SGP Police Force Ouvrière, dénonce des propos anti-républicains: "C'est plus que blessant surtout venant d’un élu de la République. J’ai envie de lui répondre que non loin de là, à Villejuif en 2020, nos collègues ont grâce à leur arme de service neutralisé un terroriste et sauvé des vies".

L'opposition municipale appelle à manifester mardi prochain à Cachan en soutien aux forces de l'ordre et demande la démission de Dominique Lanoë. Dans la foulée, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a écrit à la maire de la ville pour lui demander des comptes.

>> A LIRE AUSSI - "C'est un acte de bravoure": les habitants de Villejuif saluent le courage d'une victime de l'attaque au couteau, tuée en tentant de protéger sa femme

Maxime Levy (avec Guillaume Dussourt)