RMC

Les confidences de Julie, dernière otage de Redouane Lakdim: "Elle a senti le pistolet trembler sur sa nuque"

Julie, hôtesse de caisse au Super U de Trèbes dans l'Aude, est l'ex-otage qui a passé le plus de temps avec Radouane Lakdim. Cette mère de famille a été confrontée directement au terroriste sous la menace d'une arme à feu appuyée contre sa nuque pendant plus d'une heure. Elle s'est confiée à des proches.

Près d'une heure avec le pistolet du terroriste pointé sur la nuque. C'est la dernière otage du Super U de Trèbes: Julie 40 ans, caissière au supermarché est restée face à Radouane Lakdim pendant de longues minutes avec le terroriste vendredi. 

Très calme, le terroriste prend même le temps de rassurer son otage: "J'ai tué assez de monde... Je ne te ferai pas de mal". L'employée garde son sang froid et coopère pour avoir toutes les chances de survivre, raconte-t-elle à ses collègues. Puis Lakdim tente de justifier son acte: il parle de Daech, de la libération de Salah Abdelslam, de ses 2 mois passé en prison et de sa haine envers les policiers. "Je veux tuer de l'uniforme" aurait-il lâché froidement. Les gendarmes pénètrent alors dans le Super U.

Arnaud Beltrame prend sa place

Le terroriste devient fébrile: la caissière sent le canon de son arme trembler sur sa nuque alors que le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame s'avance les mains en l'air: "Libérez-la, elle n'a rien fait". 

Le terroriste accepte, Julie est alors libérée. C'est le début de 2h30 de face à face entre Radouane Lakdim et le gendarme. Dans ce huis-clos, plusieurs tentatives de négociations échouent. Le terroriste sort même du magasin avec le gendarme qu'il tient en joue: il réclame un chargeur qu'il n'obtient pas, et retourne finalement à l'intérieur.

"Il a donné sa vie pour moi"

On sait que les deux hommes se parlent... mais on ignore encore la nature de leurs échanges. Soudain deux coups de feu retentissent... Lakdim a-t-il perdu son sang froid? Le gendarme a-t-il tenté quelque chose? C'est à cet instant que le GIGN lance l'assaut. Arnaud Beltrame est retrouvé blessé au sol. L'autopsie révèle qu'il a été victime d'un coup de couteau mortel à la gorge.

Selon les informations de RMC, Julie reste "très choquée", expliquent ses collègues qui se relaient depuis vendredi pour prendre de ses nouvelles par téléphone. La femme de 40 ans serait sous calmant, prostrée chez elle, entourée par son compagnon et sa fille... L'employée reste très affectée par la mort du gendarme. "Il a donné sa vie pour moi, il s’est fait tuer pour que je vive" a-t-elle raconté à ses collègues du supermarché.

Jean-Baptiste Bourgeon avec X.A