RMC

Patrick Poivre d'Arvor visé par de nouvelles accusations de violences sexuelles

Parmi les huit témoignages recueillis par le journal, certaines femmes disent avoir été agressées sexuellement, d'autres estiment avoir évité, de peu, le pire.

Patrick Poivre d'Arvor de nouveau visé par des accusations de violence sexuelles. Huit femmes témoignent dans les colonnes du Monde. Huit femmes qui dénoncent le comportement de l'ancien présentateur du 20h de TF1, déjà accusé par l'écrivaine Florence Porcel de viol il y a quelques semaines. Des récits dans lesquels les similitudes sont nombreuses et décrivent un présentateur insistant, imperméable aux résistances de ces présumées victimes.

La plupart de ces femmes sont journalistes ou souhaitaient le devenir. "C'était impensable de ne pas passer à la casserole", raconte une ancienne collaboratrice de PPDA. Elle dit avoir serré les dents, étouffé ses larmes. "Je n'avais pas le choix, sinon je n'avais plus de travail", raconte-t-elle.

"Il savait très bien ce qu'il faisait"

Toujours dans le quotidien Le Monde, une autre victime présumée, 18 ans à l'époque, se rappelle: "Il a planté sa langue au fond de ma bouche, je lui demande au moins trois, quatre fois d'arrêter". Quand elle part, PPDA lui demande ce qu'elle compte dire à ses parents. "J'ai compris qu'il savait très bien ce qu'il faisait", assure-t-elle.

>> A LIRE AUSSI - "Les mœurs d'une autre époque, aujourd'hui on appelle ça respect et consentement": la défense de PPDA, accusé de viol, ne convainc pas

Une autre femme, après avoir ignoré l'insistance de la star du 20h en marge d'un salon littéraire, ira jusqu'à bloquer avec sa chaise la porte de sa chambre d'hôtel contre laquelle PPDA serait venu tambouriner à 4h en prononçant ces mots: "Ouvre-moi, j'en peux plus".

Martin Bourdin avec Guillaume Descours