RMC

Soirée clandestine dans les Hauts-de-Seine: 120 personnes verbalisées dimanche

RMC
L'organisatrice de la soirée et le propriétaire du matériel de sonorisation ont été placés en garde à vue.

Plus d'une centaine de participants à une soirée clandestine dans la nuit de samedi à dimanche à Asnières, dans les Hauts-de-Seine, ont été verbalisées pour non-respect des mesures de confinement anti-Covid.

Vers 3h du matin, les forces de l'ordre sont intervenues à Asnières dans une salle de réception privée pour faire cesser une soirée et ont verbalisé l'ensemble des convives, soit 120 personnes. L'organisatrice de la soirée et le propriétaire du matériel de sonorisation ont été placés en garde à vue, a encore indiqué la police, qui a ouvert une enquête.

Ce week-end a été marqué par la découverte de plusieurs fêtes clandestines à travers la France. Ainsi, une fête avec 500 personnes a été évacuée dans la nuit de samedi à dimanche dans la cité phocéenne "dans le cadre d'une patrouille Covid" et une enquête ouverte après la découverte de stupéfiants sur les lieux, selon l'une de ces sources.

Il s'agirait de la plus importante soirée ainsi repérée en France depuis le début de la crise du coronavirus, après un rassemblement de 300 à 400 personnes mi-novembre lors d'une fête privée dans un pavillon d'une zone résidentielle de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne). 

La rédaction de RMC (avec AFP)