RMC

Une électrice de Nice: "je ne pensais jamais voter Marine Le Pen, mais avec les attentats…"

Dans les Alpes-Maritimes, Marine Le Pen est arrivée en tête des suffrages au premier tour de la présidentielle, dimanche. Beaucoup d'électeurs qui n'avaient jamais voté pour le Front National avouent avoir sauté le pas suite aux attentats qui ont frappé Nice, le 14 juillet 2016.

Dans les Alpes-Maritimes, Marine Le Pen arrive en première position (27,75% des voix) devant François Fillon (27,39%) et Emmanuel Macron (19,04%). Dans ce département, nombreux sont les électeurs qui, pour la première fois, ont plébiscité la candidate frontiste. Marqués par les attentats qui ont touché Nice, mais aussi Paris une nouvelle fois jeudi soir, ces électeurs ont basculé.

"Le fait qu'elle veuille foutre (sic) dehors tous les fichés S, c'est ça que j'ai retenu de son programme, explique ainsi Stéphanie. J'aimerais pouvoir me balader dans la rue et me dire: 'il ne va rien se passer, on va être tranquille et les enfants sont protégés, en sécurité même dans leurs écoles'". Je ne changerai pas, je voterai pour elle au second tour", le 7 mai prochain.

"J'aimerais pouvoir me balader dans la rue et me dire: 'il ne va rien se passer'"

Mélissa, elle, n'aurait jamais pensé franchir un jour ce cap. Et pourtant… "Je n'étais pas pour elle au début mais là, avec les attentats... Je ne mets pas tout le monde dans le même sac parce que, moi la première j'ai des origines maghrébines, mais c'est juste que je n'en peux plus".

Alexandre avait lui déjà soutenu la candidate frontiste en 2012. Hier encore, il a réitéré son vote sans hésitation. "J'ai perdu un ami dans l'attentat de Nice, donc ça a encore plus renforcé l'envie de voter Front National. J'espère qu'elle passera". A Nice, le 14 juillet 2016, 86 personnes avaient péri dans l'attentat sur la Promenade des Anglais. Dimanche, près de 41.000 électeurs niçois ont voté pour Marine le Pen.

P. Gril avec Elodie Messager