RMC

Violences à La Guillotière: la tension monte entre Darmanin et Doucet, maire de Lyon

Gérald Darmanin s'est rendu à Lyon samedi après l'agression de plusieurs policiers dans le quartier de La Guillotère. Un déplacement boycotté par le maire de la ville Grégory Doucet.

Le bras de fer continue entre le ministre de l'Intérieur et le maire de Lyon. Grégory Doucet, l'élu écologiste de la ville a snobé Gérald Darmanin samedi, alors que le ministre de l'Intérieur était en déplacement dans le quartier de La Guillotière, en proie aux violences.

Le pensionnaire de la place Beauvau a assuré qu'il reviendrait en septembre et qu'il allait envoyer une lettre à l'attention de Grégory Doucet. Dans ce courrier qui doit être envoyé dans les prochains jours. Gérald Darmanin devrait formuler plusieurs demandes au maire de Lyon.

Plus de vidéos

D'abord, l'installation de caméras de vidéoprotection supplémentaires, dans des zones déjà identifiées. Avec cette demande : que la police nationale ait aussi directement la main sur les images de vidéosurveillance.

Objectif: y avoir accès sans devoir, comme c'est le cas aujourd'hui, demander l'autorisation, afin de lutter contre les violences qui touchent le quartier de La Guillotière, en proie aux trafics et où trois policiers ont été violemment pris à partie le 20 juillet dernier.

Gérald Darmanin "a un problème avec les écologistes"

Enfin, alors que Beauvau s'engage à affecter au total 570 policiers supplémentaires à Lyon, Gérald Darmanin souhaite que Grégory Doucet renforce lui aussi les rangs de sa police municipale.

Du côté de la mairie, on martèle que les effectifs promis par Beauvau ne sont toujours pas là. Quant au déploiement des caméras de vidéosurveillance: "On veut d'abord en connaitre l'efficacité avant d'en acheter de nouvelles", explique à RMC un élu écologiste de la métropole lyonnaise. Cet élu fustige "l'affichage politique" du ministre de l'Intérieur, qui a selon lui "un problème avec les écologistes".

Hélène Terzian (avec G.D.)