RMC

Adrien Quatennens "dément catégoriquement les accusations portées à son encontre"

Le député LFI Adrien Quatennens dénonce des "accusations mensongères qu'il dément absolument" après la prise de parole de son épouse Céline Quatennens.

Dans un communiqué de presse envoyé par son avocate Me Jade Dousselin, Adrien Quatennens "conteste les déclarations" de Céline Quatennens. Ce mecredi matin, son épouse est sortie du silence ce mercredi matin et a dénoncé auprès de l'AFP des "colères", des "crises" et "des violences physiques et morales" de sa part depuis "plusieurs années", réfutant tout "contexte d'agressivité mutuelle".

"Des négociations tendues"

Dans ce communiqué, le député NUPES-LFI déclare que "ces déclarations interviennent dans le cadre des négociations tendues à l'occasion du divorce" du couple notamment sur "les modalités financières et la garde de leur enfant".

Convoqué dans le cadre d'un "Plaider-Coupable" devant le tribunal de Lille, Me Dousselin explique que que "la plupart des accusations n'ont pas été retenues contre" son client: "aucun fait de violences répétées, ni de harcèlement (...) n'ont été retenus par le Parquet."

Ce mercredi, plusieurs cadres de la NUPES hors LFI, Sandrine Rousseau et Olivier Faure ont qualifié le retour à l'Assemblée nationale d'"impossible", après les déclarations de sa future ex-épouse. Côté LFI, Mathilde Panot a notamment expliqué qu'il fallait "respecter la parole de Céline Quatennens", tandis qu'un cadre du mouvement explique à RMC que "la ligne de dire que c'est juste une gifle (a pris) du plomb dans l'aile" avec cette prise de parole.

MM avec CP