RMC

Alexis Kohler mis en examen: "Il doit démissionner" selon Elise Van Beneden, présidente d'Anticor

Présidente de l’association Anticor, l’avocate Elise Van Beneden estime qu’Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée, doit démissionner après sa mise en examen pour prise illégale d’intérêts.

Secrétaire général de l’Elysée, proche d’Emmanuel Macron, Alexis Kohler a été mis en examen le septembre pour prise illégale d'intérêts quand il occupait de hautes fonctions au ministère de l'Economie et des finances (2010-2011). L’enquête ouverte par le Parquet national financier vise ses liens familiaux avec l'armateur MSC, l'un des plus grands transporteurs de conteneurs au monde, fondé et dirigé par les cousins de sa mère. L'affaire est née après la publication en 2018 d'articles de Mediapart. Le PNF avait ouvert une enquête préliminaire qu'il avait classée sans suite en 2019. Mais Anticor a obtenu la relance des investigations en juin 2020 grâce à une plainte avec constitution de partie civile. L’avocate Elise Van Beneden, présidente de l’association anticorruption, estime qu’Alexis Kohler doit quitter ses fonctions à l’Elysée.

"Il doit démissionner, explique-t-elle dans ‘Apolline Matin’ ce mardi sur RMC et RMC Story. C’est une affaire qui est très importante, qui affecte profondément le pouvoir. Les dirigeants politiques doivent être exemplaires. Même si Alexis Kohler est présumé innocent, il a tout de même fait l’objet d’une mise en examen. Et une mise en examen, c’est grave. Ça veut dire que des juges d’instruction, qui sont des juges indépendants, et dont l’indépendance est protégée par la Constitution, ont considéré qu’il y avait des faits concordants laissant penser qu’il avait commis cette infraction pénale. Il est censé montrer l’exemple à toute l’administration française. Donc le message est terrible. Il devrait a minima démissionner le temps que cette affaire judiciaire soit traitée. Et s’il est innocenté, je l’espère, reprendre des responsabilités publiques plus tard."

"C’est terrible pour l’image du gouvernement et la démocratie"

Pour Me Van Beneden, cette affaire entache un peu plus l’image des hommes et femmes politiques. "Avant, en France, quand un responsable public était mis en examen, il démissionnait, rappelle-t-elle. C’est ce qu’Emmanuel Macron lui-même disait en 2017. A l’époque, il a promis à la France une République exemplaire. Finalement, on voit que la République n’est pas du tout exemplaire, aujourd’hui. Au contraire, elle donne une très mauvaise image. Il y a eu une quarantaine de personnes autour d’Emmanuel Macron qui ont été mises en cause depuis son élection en 2017. C’est terrible pour l’image que les Français ont du gouvernement et du pouvoir. Et c’est terrible pour la démocratie en général, parce que les citoyens, qui ont de moins en moins confiance envers leurs responsables politiques et administratifs, ne vont plus voter."

LP