RMC

De Nicolas Sarkozy à Valérie Pécresse, la Porte de Versailles fief de la droite

La candidate de LR organise ce week-end son avant dernier meeting au parc des expositions de la Porte de Versailles. Là même où Nicolas Sarkozy avait lancé sa campagne il y a 15 ans devant 70.000 personnes. Mais dimanche seulement 5000 personnes sont attendues.

Les 12 candidats à la présidentielle jettent leurs dernières forces dans la bataille à neuf jours du premier tour de la présidentielle avec encore un week-end de meeting en perspective.

Samedi, Emmanuel Macron réunira ses militants pour tenter une démonstration de force à l'Arena de Nanterre. L’objectif est de faire venir 30.000 personnes. Et puis dimanche, ce sera autour de Valérie Pécresse d'organiser son avant-dernier meeting de campagne au parc des expositions de la Porte de Versailles.

Un lieu qui est un symbole dans l'histoire de la droite. C’est notamment là que le meeting géant de Nicolas Sarkozy en 2007 avait été organisé. 70.000 personnes avaient été réunies pour le lancement de sa campagne. Mais dimanche, l'équipe de Valérie Pécresse mise sur 5000 personnes, peut-être 6000. En 15 ans, les temps ont changé, le covid est passé par là et les mauvais sondages aussi.

Une absence pesante

"Quand on est à 10%, c'est évidemment plus difficile de mobiliser qu'à 20%", reconnaît un porte-parole de la candidate. Alors ces dernières semaines, les fédérations proches de Paris ont été appelées à la rescousse pour faire venir des militants.

Mais l'absence annoncée de Nicolas Sarkozy n'a rien arrangé. "Comment voulez-vous que les adhérents se motivent si même l'ancien président reste chez lui", s'énerve un élu d'Île-de-France. Tout le monde est furax. "Deux cars seulement partiront de mon département, constate un parlementaire. “Ce n'est clairement pas l'engouement, mais c'est à l'image de la campagne”, ajoute-t-il.

Pierrick Bonno avec Guillaume Descours