RMC

Emmanuel Macron doit retrouver Pierre Moscovici à Marseille à l'occasion d'une rencontre qui s'annonce glaciale

Le journal du off, chaque matin les informations du service politique de RMC. Pour tout savoir des coulisses de la présidentielle.

Le président des Hauts-de-France a mis en place une task force pour une campagne intensive nous confie un soutien. Des orateurs, une personne en charge des parrainages, une autre pour les déplacements, deux pour les relations avec les fédérations... Un organigramme très précis pour mettre tout le monde en ordre de bataille.

Xavier Bertrand n'a aucune minute à perdre, puisque jusqu'ici il ne faisait pas campagne pour un vote des militants. Il a un peu moins de 3 semaines pour réunir les parrainages nécessaires, et moins de deux mois pour convaincre les adhérents. Les bataillons sont en place, et Xavier Bertrand lance un appel à la mobilisation de ses partisans.

Le président des Hauts-de-France en est conscient : les adhérents LR actuels ne sont pas forcément ses plus grands fans. Alors il compte ramener d'anciens adhérents, qui sont partis, ou bien qui ne sont pas à jour de cotisations. Un proche précise : "On a des fichiers, et puis on a des connaissances à contacter".

Ce membre de son équipe de campagne reste lucide :"Ce n’est quand même pas un appel à la urbi et orbi", reconnaît-il. "On ne pourra influer qu'à la marge sur le corps électoral". Les troupes, la mobilisation... place maintenant à l'offensive.

Et même une double offensive. La première, de communication envers les militants. Même si certains ont de la rancœur envers lui, Xavier Bertrand espère bien les faire changer d'avis.

"On va utiliser les bonnes vieilles méthodes: mails, sms, téléphone... ça on sait faire, on est des vieux routiers!" glisse un porte-parole de Xavier Bertrand.

Et puis il y a l'offensive sur le terrain. Le président des Hauts-de-France multiplie déjà les déplacements. Hier à Marseille, et aujourd'hui dans l'Ain chez un de ses soutiens, le patron du groupe LR à l'Assemblée Damien Abad. Objectif affiché : conquérir les fédérations des Républicains.

>> A LIRE AUSSI - "Nuit et jour, 6 jours sur 7": une enquête ouverte sur les nuisances sonores d'une usine Fleury Michon en Vendée

Anne Hidalgo va s'afficher dans les rues

La candidate doit être officiellement intronisée par les militants PS aujourd'hui. "Ensuite on rentre tous en campagne" lance un cadre du parti. Et ce dès ce week-end, avec distribution de tracts et des affiches placardées. Ça ne sera peut-être qu'en Ile-de-France, pour des questions de timing. L'imprimeur ne va commencer son travail qu'une fois le résultat officialisé.

En tout cas Anne Hidalgo a déjà prévu une soirée électorale, ce soir dans une brasserie parisienne, avec un passage du Premier Secrétaire Olivier Faure. 

C'est une info RMC Emmanuel Macron va retrouver Pierre Moscovici ce vendredi à Marseille

Des retrouvailles qui s'annoncent glaciales, quelques jours après la sortie du livre consacré à Emmanuel Macron "Le traître et le néant" des journalistes Davet et Lhomme.

Et Pierre Moscovici n'est pas tendre avec le chef de l'Etat dans ce livre. Entre autres accusations: "Intellectuellement, il n’est pas exceptionnel". 

Alors pourquoi se rencontrent-ils à Marseille ? Le Président s'y rend pour le suivi de son plan pour Marseille, un plan pris en charge en partie par la Cour des comptes. Et devinez qui en est l'actuel Premier Président ? Pierre Moscovici évidemment.

L'avertissement d'Emmanuel Macron à ses ministres

C'est un recadrage en plein Conseil des Ministres mercredi, rapporté par un membre de l'entourage du Président. Je cite : "Les chapelles, le narcissisme des petites différences, sont inutiles et funestes s’agissant des membres du gouvernement".

Autrement dit, concentrez-vous sur votre travail de ministre. Le président visiblement agacé par les initiatives de certains, notamment du petit parti Territoires de Progrès qui s’est réuni le week-end dernier à Bordeaux. 

Ça n'a pas empêché Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education Nationale, de lancer dans la foulée dès mercredi soir son mouvement. Le Laboratoire de la République, censé faire des propositions notamment sur la laïcité pour la campagne de 2022.

>> A LIRE AUSSI - "Le traître et le néant": RMC a pu lire le livre qui fait peur à l'Elysée en avant-première

Romain Cluzel