RMC

"La ZAD à l'Assemblée": l'écologiste Marine Tondelier "ne regrette absolument pas" ses propos

Invitée de RMC, Marine Tondelier a dénoncé le troncage de ses propos sur la "ZAD à l'Assemblée" et assumé de devoir défendre l'opposition à la réforme des retraites face à une procédure accélérée et aux 49-3 à répétition de la majorité.

"L'Assemblée nationale, ça va être la ZAD": les propos de Marine Tondelier, la nouvelle secrétaire nationale d'Europe Écologie les Verts dans le meeting de lancement de la campagne de la NUPES contre la réforme des retraites ont agité le petit monde politique depuis mercredi. Invitée de la Matinale Week-End de RMC, ce samedi, la nouvelle patronne des écologistes a dénoncé des propos tronqués:

"Yaël Braun-Pivet dit "il faudra respecter le réglement intérieur". Ne coupez pas ma vidéo juste après cette phrase puisque les deux phrases étaient collées."

Elle explique ne pas regretter ces propos et estime que l'Assemblée nationale est devenue "une zone à défendre démocratique": "Je ne regrette absolument pas ces propos. Il y a une convergence nécessaire des luttes sociales et environnementale. Tout comme nous avons sauvé les terre agricoles à Notre-Dame-des-Landes, contre un projet anachronique, nous sauverons ce pays de la réfrome des retraites. L'Assemblée est devenue une "zone à défendre" démocratique dans le respect du règlement intérieur, comme je l'avais dit dans mon discours."

Marine Tondelier dénonce des débats "condensés dans le temps"

Marine Tondelier pointe notamment le passage de cette réforme via un texte "rectificatif de loi de sécurité sociale et non pas un projet de loi classique". Elle regrette que via cette procédure les débats soient "condensés dans le temps": "au bout de 20 jours, si le texte n'est pas voté, il part quand même au Sénat. Il peut s'appliquer par ordonnance à partir de 50 jours et peut être utilisé - ça fera plus de dix fois - le 49-3. Ils sont quand même très adeptes de cette méthode", note-t-elle.

Marine Tondelier regrette d'autant moins après les réactions politiques qui ont suivi son discours:

"J'ai vu ces ministres, la présidente de l'Assemblée nationale, agiter ce mot ZAD toute la journée. Je me suis dit qu'ils n'avaient pas beaucoup d'arguments."

"Les gens ont cru qu'on allait arriver avec des tentes Quechua et des chiens, ils se sont rappelés Notre-Dame-des-Landes..." explique-t-elle.

L'âge légal, ligne rouge d'EELV

Pour EELV, "il y a un truc qui est non-négociable: le report de l'âge légal de départ à la retraite:

"On peut négocier le retrait du texte s'ils veulent"

Alors qu'Olivier Dussopt pointe une possible obstruction parlementaire de la NUPES, Marine Tondelier dénonce l'hypocrisie du ministre du Travail: "Qui a organisé l'obstruction parlementaire sur la corrida? C'est LREM... Et il ne faudrait pas le faire sur le dossier des retraites, qui va toucher tous les Français?", demande-t-elle.

L'élue écologiste l'assure, Europe Ecologie Les Verts "sera de tous les combats contre les retraites et appellera à toutes les dates de manifestations auxquelles appelleront les syndicats."

"Avoir une telle intersyndicale, on doit chérir cela. On ne doit pas être dans une guerre d'egos", conclut-elle.
https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC