RMC

Le Rassemblement national plombé par l'abstention aux élections régionales

Dès lundi matin, malgré la pluie, Sébastien Chenu était donc de retour sur le terrain, pour tenter de ramener ses électeurs vers les urnes.

Annoncé depuis plusieurs semaines comme le favori de ces élections, le Rassemblement national a réalisé une contre-performance dimanche. Plombé par une abstention record au sein de ses propres rangs. Selon une étude Ipsos, 73% des électeurs du Rassemblement National ne se sont pas déplacés pour aller voter.

La patronne du parti, Marine Le Pen, les a vertement rappelés à l'ordre, "aux urnes citoyens", leur a-t-elle lancé, réclamant "un sursaut" devant le "désastre" de cette participation anémique.

>> A LIRE AUSSI - Elections régionales: quel est le profil type de l'abstentionniste?

Dans les Hauts-de-France, l'un de ses lieutenants, Sébastien Chenu, fait un score particulièrement faible, 24,38% seulement. Loin derrière les 41% de Xavier Bertrand, qu'il prétendait talonner.

Sur les pavés du marché de Béthune, Sébastien Chenu est en terrain conquis. “Aidez-nous à leur mettre une fessée”, lance-t-il aux habitants.

Les tracts du candidat du Rassemblement national partent comme des petits pains. Tout le monde assure qu'il est allé voter dimanche. Pourtant, les trois-quart de ces sympathisants ne se sont pas déplacés. C'est eux que cherche à convaincre Sébastien Chenu.

"C’est bien ce qu’on se demande, ils sont où ces abstentionnistes? Ils sont pourtant bien quelque part. L’enjeu, c’est de les mobiliser. On sait qu’on est les plus nombreux dans cette région, on sait que nos électeurs sont les plus nombreux, mais maintenant, il faut qu’ils aillent voter”, indique le candidat.

Des habitants peu motivés

Au final, le passage du candidat sur ce marché n'aura pas eu beaucoup d'effet.“Non, je ne vais pas voter, je n’aime pas”, “Je n’y ai pas été non, ça ne sert à rien, j’ai préféré la sieste et dimanche, je n’irais pas non plus”, indiquent certains habitants.

Mais les militants restent mobilisés. “On va essayer de faire le maximum pour récupérer le plus de personnes possible. Je pense que ça va le faire”, indique une militante.

Une victoire du RN dans les Hauts-de-France, l'hypothèse semble peu probable. Aucun sondage ne donne Sébastien Chenu victorieux dimanche soir.

Alfred Aurenche et Juliette Droz avec Guillaume Descours