RMC

Macron en jet-ski: "Ça résume la politique française en matière d'écologie", tacle Sandrine Rousseau

La députée écologiste Sandrine Rousseau dénonce le coup de communication du président de la République, un jour en canoë, un jour en jet-ski, alors que la France est en proie à une sécheresse importante et des incendies monstres. Elle estime que le gouvernement ne fait rien pour lutter contre le réchauffement climatique.

"J'ai dénoncé un coup de com'". Invitée de RMC, la députée écologiste Sandrine Rousseau en a remis une couche après la sortie d'Emmanuel Macron en jet-ski. En vacances au fort de Brégançon, le président de la République s'est permis une virée en jet-ski, moins d'un mois après avoir appelé à la sobriété énergétique.

Une sortie qui a laissé penser à Sandrine Rousseau que le chef de l'Etat ne comprenait rien au réchauffement climatique: "Et aujourd'hui, il est criminel de ne pas le comprendre", avait-elle assuré sur Twitter.

"Il se prend en photo dans un canoë et après il fait du jet-ski. Ça résume la politique de la France en matière de lutte contre le réchauffement climatique. On a des effets d'annonce et des effets de com", estime l'élue ce jeudi sur RMC.

"Il nous a annoncé une météo des forêts comme si c'était à la hauteur de l'enjeu"

Sandrine Rousseau en veut pour exemple les dernières annonces du ministre de la Transition écologique Christophe Béchu: "Il nous a annoncé une météo des forêts comme si c'était à la hauteur de l'enjeu. Là il nous annonce que Google Maps va afficher les quantités de Co2 émises sur chaque trajet. On n'est pas du tout à la hauteur des défis. Cela devient criminel de ne pas comprendre la gravité de la situation.

C'est criminel au sens premier du terme parce qu'il va y avoir des morts si l'on ne bouge pas au niveau du réchauffement climatique, les événements extrêmes vont être meurtriers, on l'a vu l'an dernier avec les inondations en Belgique et en Allemagne. Il nous faut changer de cap réélement, pas juste en matière de communication politique", appelle Sandrine Rousseau.

"On est en train de détruire nos ecosystèmes"

Concernant le jet-ski, Sandrine Rousseau rappelle que la pratique est bannie de certaines plages: "Cela pose la question du partage de l'eau et ça génère des pollutions sonores et pour la faune", ajoute-t-elle demandant d'arrêter la caricature.

"On ne peut plus continuer ainsi. Les jet-skis, comme les trajets à 130 en grosse voiture, cela fait partie des choses que nous allons devoir modifier. Ce n'est pas plaisant mais on est en train de détruire nos ecosystèmes et nos conditions de vie sur terre. Il nous faut un président à la hauteur des enjeux", conclut Sandrine Rousseau.

En pleine crise énergétique et après avoir appelé à la sobriété, Emmanuel Macron s'est autorisé une sortie en jet-ski. En vacances au fort de Brégançon, le président de la République a été pris en photo sur un canoë puis en jet-ski comme en 2020, si l'on en croit les photos diffusées par le magazine Voici.

G.D.