RMC

Pour ses 50 ans, le RN veut organiser un colloque... sans Jean-Marie Le Pen

INFO RMC. A l'approche de ses 50 ans, le Rassemblement national veut organiser un colloque pour célébrer le parti. Mais une personne va manquer à l'appel. C'est Jean-Marie Le Pen, son fondateur, exclu du parti en 2015.

Le Rassemblement National planche sur un événement pour les 50 ans du parti. Ce sera le 5 octobre, dans un mois. "Il n'y aura pas de célébration", disait dimanche sur BFMTV Jordan Bardella, le président par intérim du parti.

Pas de célébration, pas de soirée de gala comme sait pourtant si bien en organiser le parti à la flamme, mais plutôt un colloque. Le RN veut organiser une sorte de séminaire, sans doute à l'Assemblée nationale. Le principe de ce rendez-vous a été acté ce lundi.

Objectif: retracer ce que le parti considère comme des victoires idéologiques depuis 50 ans dans le domaine de l'immigration ou encore du pouvoir d'achat. "Une rétrospective sur les idées que nous avons réussi à imposer en cinq décennies de lutte politique", explique à RMC un membre de l'instance dirigeante du parti, le bureau exécutif.

Jean-Marie Le Pen pas convié

Un homme manquera pourtant: Jean-Marie Le Pen, qui ne sera pas convié. C'est pourtant lui qui a créé le Front National en 1972 mais le père de Marine Le Pen n'est plus le bienvenu depuis qu'il a été exclu du parti en 2015 après ses propos polémiques sur les chambres à gaz, notamment. La question qu'il va falloir trancher maintenant, c'est quelle place accorder à l'héritage du leader historique du FN dans ce colloque. "C'est tout ce que je craignais, s'agace un élu du RN. On va finir par lui rendre hommage".

Un cadre historique du parti prévient: "On ne va pas faire comme Staline qui avait pris l'habitude de faire disparaître Trotsky des photos de famille. C'est hors de question. Jean-Marie Le Pen fait partie de notre histoire, c'est comme ça".

Une contre-soirée organisée

Jean-Marie Le Pen, pas convié donc, mais qui fait savoir qu'il organisera de son côté sa propre soirée d'anniversaire. Ce sera chez lui à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) dans sa résidence de Montretout. "Si je ne suis pas invité aux 50 ans du Front National, les 50 ans viendront à moi", voilà ce que confie l'homme de 94 ans un brin provocateur en privé.

Jean-Marie Le Pen, qui fait dire qu'il n'est pas du tout vexé, ouvrira les portes de la résidence familiale de Montretout pour célébrer l'événement à sa façon. "Au moins à cet anniversaire-là, il n'y aura pas d'hypocrites mais que des amis", explique un proche de l'ancien leader politique.

On ne sait pas encore qui sera invité. Ni quelle forme prendra cet événement privé. Barbecue ou repas gastronomique? Mais on a trouvé au moins un cadre du parti actuel prêt à faire le déplacement: "Si Jean-Marie m'invite et il le fera, personne ne m'empêchera d'y aller". Un nouvel épisode dans la saga Le Pen est en préparation.

Pierrick Bonno et Hélène Terzian