RMC

"Zemmouristan", "l'Islam n'est pas compatible avec la France": les 5 moments-clés du débat Mélenchon-Zemmour sur RMC

EN VIDEO - Voici ce qu'il faut retenir du débat évènement que les auditeurs de RMC ont pu suivre en direct sur l'antenne.

Plus de deux heures d'échanges, souvent tendus. Jeudi soir, le débat évènement entre Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour s'est tenu en direct sur BFMTV et RMC.

En deux heures de confrontation, sur chaque sujet ou presque, Eric Zemmour esquive et recentre irrémédiablement le débat sur ses deux obsessions: l'islam et l'immigration. 

"Vous avez une vision rabougrie de la France", "dans votre camp on guillotine": sur l'immigration et l'insécurité mais aussi sur le social et l'économique, Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour se sont opposés à grands renforts d'anathèmes.

Le polémiste d'extrême droite a annoncé la couleur dès l'introduction, en souhaitant que "s'entrechoquent les idées, même choquantes". En face, le leader de la France insoumise a espéré que "ce soir ce ne soit pas une guerre de coqs (...) mais un moment de responsabilité" au moment où "la France entre dans sa plus terrible crise sociale et financière".

Interrogé pour savoir si la France intégrait ses immigrés, Eric Zemmour, qui veut inscrire dans la loi l'obligation de donner à son enfant un prénom dit "français", a répondu qu'il était "contre l'intégration et pour l'assimilation".

Le polémiste, qui ne cache plus son intention de se présenter pour 2022, a accusé les "élites françaises" d'avoir "fait la folie criminelle de laisser venir des millions et des millions d'immigrés venus de la civilisation arabo-musulmane". "Les Français se sentent colonisés" et ont une "peur existentielle de disparaître", a-t-il dit. 

> EN VIDEO - Eric Zemmour estime que "l'Islam n'est pas compatible avec la France": Jean-Luc Mélenchon lui répond

Pour Eric Zemmour, la délinquance en France "c'est un jihad, c'est une guerre civile, une guerre de pillage, de vol, de viol". "Vous avez pas honte ?" lui a demandé M. Mélenchon. "Non pas honte du tout", a répondu M. Zemmour. Eric Zemmour a craint que la France devienne "un Liban en grand" avec un "peuple français petit à petit remplacé par un autre peuple". 

"La réalité est cauchemardesque", a-t-il dit. "Je vais vous réveiller de votre cauchemar", a répliqué M. Mélenchon qui a accusé le polémiste d'être "l'Iran à l'envers" par sa volonté de contraindre les femmes musulmanes à tomber le voile.

"Vous êtes un danger pour notre pays. Vous avez une vision rabougrie de la France, vous êtes raciste et vous avez été condamné pour ça", a répliqué Jean-Luc Mélenchon. "Nous serons nombreux à ne pas vous laisser faire, vous ne chasserez pas les musulmans", a ajouté M. Mélenchon à l'encontre de son adversaire, condamné à deux reprises pour provocation à la haine raciale. 

>> A LIRE AUSSI - "Vous êtes un danger, vous êtes un raciste": ambiance houleuse entre Luc Mélenchon et Eric Zemmour

Sur l'économie et le social, Jean-Luc Mélenchon a déroulé son programme, plaidant notamment pour l'augmentation du smic. Interrogé sur le pouvoir d'achat par exemple, Jean-Luc Mélenchon parle de réduction du temps de travail, retraite à 60 ans ; Eric Zemmour répond "préférence nationale" pour les allocations. 

Sur l'écologie, l'Insoumis évoque la sortie du nucléaire, la géothermie. Zemmour, pro-nucléaire et anti-éoliennes, s'est voulu "plus modeste": "lui veut sauver la planète, moi je veux simplement sauver la France", a-t-il dit. Il a reconnu l'existence du réchauffement climatique, tout en glissant: "Je ne suis pas spécialiste, je sais qu'il y a débat". Et le polémiste ferme d'entrée le débat: "Ma priorité, c'est la lutte contre l'immigration".

> EN VIDEO - Le 'Zemmouristan' ça existe, ça s'appelle l'Arabie Saoudite, allez-y, vous serez heureux là-bas", lance Mélenchon à Zemmour

Au final, Eric Zemmour, toujours pas candidat - "Je choisis" a-t-il signifié - aura donné donné beaucoup de chiffres, développé beaucoup de concepts, mais presque aucune proposition concrète, face à un Jean-Luc Mélenchon tantôt choqué, tantôt catastrophé, quitte à en perdre son stylo... 

L'impression générale d'un dialogue de sourds, entre deux tribuns que tout opposera toujours.

>> Débat Melenchon - Zemmour: retrouvez l’intégralité de l’émission spéciale en podcast

La rédaction de RMC