RMC

"Ça fait deux ans qu’elle chasse avec nous": qui est la chasseuse de 17 ans qui a tué accidentellement une randonneuse

Une randonneuse de 25 ans a été tuée par le tir accidentel d'une chasseuse mineure ce week-end, dans le Cantal. André, qui faisait partie du groupe de chasseurs, déplore un accident et défend la jeune fille, "choquée".

Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte après l’accident de chasse survenu ce week-end sur le territoire d'une commune située près d'Aurillac, dans le Cantal.

Mélissa, la chasseuse de 17 ans, est en garde en vue depuis dimanche matin après avoir tiré sur une randonneuse par accident samedi. La victime de 25 ans, Mélodie, se promenait avec son compagnon, sur un sentier de randonnée balisé, quand elle a été atteinte par le projectile.

>> A LIRE AUSSI - Randonneuse tuée: faut-il interdire la chasse le week-end?

"C’est une professionnelle, presque, à son âge"

Parmi les chasseurs présents au moment du drame, André. Il connaissait bien la jeune tireuse et déplore un accident regrettable.

“Je la connais très bien puisque ça fait deux ans qu’elle chasse avec nous tous les jours de chasse, trois fois par semaine. C’est une professionnelle, presque, à son âge. Cette année, je crois qu’elle a tué sept sangliers. On passe la journée ensemble avec tous les chasseurs et c’est une fille très bien. Mais bon, c’est arrivé… Ça peut arriver à n’importe qui. Elle est choquée, elle a été amenée à l’hôpital. Je plains la jeune fille qui a été tuée et je plains Mélissa qui va rester marquée à vie. Mais c’est comme ça, un accident de chasse, un de plus”, indique-t-il.

Ce drame a relancé le débat sur l’interdiction de la chasse. Deux candidats à la présidentielle ont rapidement pris position. Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon ont réclamé ce dimanche l'interdiction de la chasse le week-end et les vacances scolaires. 

La rédaction RMC