RMC

Faut-il consigner les bouteilles en plastique et les canettes pour réduire les déchets? Ça fait débat sur RMC

Edouard Philippe a promis une accélération écologique pour les douze prochains mois ce mercredi lors de son discours de politique générale. Et parmi les mesures annoncées par le premier ministre, le retour de la consigne. La mesure devrait figurer dans le projet de loi anti gaspillage.

En France, un habitant génère en moyenne plus de 66 kilos de déchets en plastique par an dont la moitié est due aux emballages. Pour lutter contre cette pollution, Edouard Philippe a rappelé ce mercredi la piste de la consigne, déjà évoquée il y a an.

Cette consigne ne s’appliquera qu’aux bouteilles en plastiques et aux canettes, qui ont le plus mauvais taux de collecte, et sont donc les moins recyclées. 10 % seulement à Paris et Marseille.

Concrètement, vous payerez une caution au passage en caisse, lorsque vous achèterez une bouteille de lait ou de jus d’orange par exemple, quelques centimes supplémentaires qui que vous pourrez ensuite récupérer lorsque vous ramènerez ces emballages.

"Il faudrait déjà que celui qui fournit les bouteilles, prenne des bouteilles en verre"

Le gouvernement prévoit de mener une concertation avec les collectivités locales car ce sont elles qui investiront dans ces points de collecte.

L’association Amorce qui milite pour une meilleure gestion des déchets juge cette mesure insuffisante car il faut avant tout réduire la consommation de plastique au quotidien pour enrayer le phénomène. Un avis partagé par Catherine qui renvoie la responsabilité sur les industriels.

"Ça ne sert à rien on tourne en rond. C’est une spirale infernale. Il faudrait trouver un autre concept pour que les gens aient leurs bouteilles et afin que nous puissions consommer plus proprement. Il faudrait déjà que les bases dès le départ, au niveau du constructeur. Que celui qui fournit les bouteilles, prenne des bouteilles en verre, que ce soit recyclable. Et que quand on rachète des bouteilles, le principe soit plus économique et plus écologique".

Recycler tous les déchets plastiques d'ici 2025

Ce système de consigne existe déjà chez nos voisins allemands, ils rapportent bouteilles en verre ou plastique, et leurs canettes vides au supermarchés. En échange, ils reçoivent entre 8 et 25 centimes sous forme de bon d’achat qu’ils peuvent réutiliser dans le magasin. Et preuve que cela fonctionne, en Allemagne, la moitié des déchets plastique sont recyclés. Contre 22 % en France selon l’ONG WWF.

Emmanuel Macron s’est fixé l’objectif que tous les déchets plastiques soient recyclées d’ici 2025.

Caroline Philippe