RMC

Faut-il couper l'eau et l'électricité avant de partir en vacances?

"ALLO MARIE" - Une question de Xavier, ce jeudi matin, qui part en vacances à la fin de la semaine et qui voudrait savoir si il doit couper l'eau et l'électricité chez lui.

Avant de partir en vacances, faut-il couper l'eau et l'électricité chez soi? Sur RMC, ce jeudi matin, Marie Dupin répond à une question pas si bête de Xavier.

Ce qu'il déjà savoir c'est que ce n'est pas du tout obligatoire de tout couper quand on s'en va... mais ça peut permettre de faire des économies et d'éviter les drames.

>> A LIRE AUSSI - Avant les départs en vacances, les prix de l'essence à la pompe grimpent encore

En ce qui concerne l'électricité, le mieux c'est de débrancher tous les appareils qui sont en veille comme la télévision, la micro-onde, l'ordinateur... En revanche, pas besoin forcément de couper les réfrigérateurs et congélateurs qui ont souvent un mode vacances qui leur permet de réduire leur consommation au minimum. Si vous préférez quand même les débrancher, c'est possible, il faut bien les vider et laisser la porte ouverte pour éviter la prolifération de bactéries et d’odeurs.

En tout cas, si vous débranchez tous vos appareils électroniques, et électroménager, que vous mettez votre frigo au ralenti, vous pouvez faire des vraies économies. 

Vous pouvez ainsi réduire la facture d'électricité de 20% si vous vous absentez pendant trois semaines.

Couper l'eau pour éviter les mauvaises surprises

Et puis il est aussi recommandé de couper l’eau avant de partir. Même pour un simple week-end d'ailleurs. Cela permet d'éviter la mauvaise surprise au retour comme un dégât des eaux ou une inondation. C'est vraiment très simple, il suffit de couper l’arrivée d’eau générale du logement ou alors vous le faites de manière individuelle pour les toilettes, le lave-vaisselle, la machine à laver.

Ça, c'est par exemple si vous avez demandé à un voisin de venir arroser vos plantes pendant votre absence. Un voisin qui serait bien embêté si vous avez tout coupé avant de partir.

Marie Dupin