RMC

Avant les départs en vacances, les prix de l'essence à la pompe grimpent encore

Des prix des carburants qui vont continuer à augmenter durant tout l'été préviennent les spécialistes. Sur un an les prix à la pompe ont bondi de 25 centimes.

Attention aux prix à la pompe en ce premier jour des vacances d'été. En raison de désaccord entre les membres de l'OPEP, le prix du baril a encore augmenté subitement mardi et frôle désormais avec les 77 dollars, une première depuis novembre 2014.

>> A LIRE AUSSI - Comment la campagne de vaccination entraîne-t-elle une hausse du prix de l'essence?

Une tendance à la hausse qui se confirme depuis plusieurs semaines alors la reprise économique mondiale fait exploser la demande.

1,43 euros en moyenne pour le gazole, 1,54 euros pour le sans-plomb 95, voire même un peu plus sur la route des vacances. Alors il faut ruser au moment de partir.

“Avant de partir, je fais le plein au Luxembourg”, indique un automobiliste. “Les combines sont toujours les mêmes: rouler moins vite, éviter les accélérations pour avoir le plus d’autonomie possible”, ajoute un autre.

Une conséquence pour le budget des vacances

Pour Cédric, qui se rend en Sardaigne en voiture, la hausse du prix de l'essence aura un impact sur le budget vacances. “Ce qui est mis dans l’essence ne sera pas mis ailleurs. C’est dommage, on en profitera moins, on fera d’autres choses qui coûtent moins cher”, reconnaît ce vacancier.

Selon Francis Perrin, directeur de recherche à l'Institut des Relations Internationales et Stratégiques, l'augmentation va continuer tout l'été.

“Il y a eu l’échec d’une réunion de 23 pays producteurs de pétrole. Pour augmenter la production dans les mois qui viennent, ça peut contribuer à une augmentation des tensions pour les prix du pétrole”, indique-t-il.

Les spécialistes ne s'attendent pas à une baisse du prix des carburants avant cet automne.

Gwenaël Windrestin avec Guillaume Descours