RMC

Incendie en Gironde: 6.000 personnes évacuées de cinq campings

L'incendie à La Teste, en Gironde, près de la Dune du Pilat, a déjà détruit plusieurs centaines d'hectares. L'origine du feu serait accidentelle. 200 pompiers sont toujours mobilisés sur place ce mercredi matin.

La Gironde est touchée par d’importants incendies. Plusieurs feux se sont déclarés mardi dans ce département du Sud-ouest, déjà touché par une vague de chaleur intense. Trois incendies ont éclaté à Soussans, où le feu a été maîtrisé à 18h30, à La Teste, sur le bassin d’Arcachon, et à Landiras.

Le premier incendie s’est déclaré vers 15 heures mardi à la Teste-de-Buch commune au pied de la Dune du Pilat. L’origine du feu est accidentelle, plusieurs centaines d’hectares ont brûlé.

Les autorités ont décidé d’évacuer préventivement cinq campings à proximité, comme l’indique ce mercredi matin sur RMC le commandant Laurent Delague, des pompiers de Gironde.

“Vers une heure du matin, il y a eu une bascule de vent à l’Est. Il a alors été décidé d’effectuer une opération d’évacuation préventive de cinq campings pour 6.000 personnes. Ils ont été déplacés vers le parc des expositions et le centre commercial Leclerc de la Teste. Deux aires de camping-car où étaient stationnés une centaine de véhicules ont également été évacuées vers la ville de Biscarrosse. Il n’y a pas eu de blessé. On a eu cinq pompiers qui ont eu un coup de chaud, mais sans gravité. Les accès sont difficiles. On a 200 pompiers sur site et 95 véhicules d’intervention”, explique-t-il.

800 hectares détruits au sud de Bordeaux

L’autre incendie, qui s'est déclaré près de Landiras, à une quarantaine de kilomètres au sud de Bordeaux, a parcouru 800 hectares de forêt et entraîné l'évacuation de 150 personnes. Selon les pompiers, le feu a pris vers 16 heures sur "un terrain compliqué" et par un "vent tournoyant", ce qui a rendu leur intervention difficile.

Quatre avions bombardiers d'eau, qui ont effectué une cinquantaine de largages avant la nuit et qui reprendront leur rotation mercredi matin, une cinquantaine de véhicules et quelque 320 pompiers ont été mobilisés, selon les pompiers et la sécurité civile. Des renforts aériens sont attendus mercredi matin, selon la préfecture. D'après la préfecture, les quelque 150 personnes évacuées habitent des hameaux de la commune voisine de Guillos.

Guillaume Descours avec AFP