RMC

La chasse interdite le dimanche après-midi?: "Ce serait une preuve d'intelligence des chasseurs"

Le gouvernement aimerait limiter la chasse au moins le dimanche après-midi. Pour Mehdi Ghezzar, ce serait une manière d'apaiser les relations très tendues entre promeneurs et chasseurs. Et peut-être de limiter les accidents.

C’est une mesure qui pourrait faire grand bruit dans le monde de la chasse. Le gouvernement réfléchit à de nouvelles règles pour renforcer la sécurité autour de la pratique de sa pratique. Pour limiter le nombre d’accidents, Bérangère Couillard, secrétaire d’Etat à l’écologie propose plusieurs pistes de réflexions qui devraient aboutir à une série de nouvelles règles d'ici Noël. Parmi elles, celle d’interdire la chasse sur tout le territoire le dimanche après-midi après 14h.

Une proposition qui sans surprise ne ravit pas les chasseurs, a contrario des promeneurs alors qu'un nouvel incident a eu lieu ce dimanche sur une route du Maine-et-Loire.

"Le dimanche c'est les journées en famille, les randonnées, la forêt", justifie Mehdi Ghezzar sur le plateau des "Grandes Gueules" ce mardi. "Les chasseurs pourraient laisser le dimanche aux familles, ce serait une preuve d'intelligence et d'apaisement envers l'autre côté et ça pourrait détendre l'atmosphère", ajoute-t-il sur RMC et RMC Story déplorant la répétition des faits divers liés à la chasse.

"Si on emmerde les chasseurs, ils vont clôturer des domaines privés"

Pour le docteur Jérôme Marty, on ne peut raisonner globalement: "Il y a des territoires comme la Creuse où il n'y a personne et d'autres a contrario où il y a de plus en plus de monde donc plus de randonneurs, plus de VTT et au milieu les chasseurs, donc plus de risques", explique-t-il.

Il pointe également le risque de voir les domaines de chasse privés se clôturer: "Le risque c'est que les territoires deviennent comme la Sologne. Si on emmerde les chasseurs, ils vont clôturer des domaines privés qui seront réservés à la chasse", craint le praticien qui plaide pour discuter territoire par territoire.

"Aussi des accidents de chasse le samedi"

"D'abord on va commencer le dimanche après-midi puis ce sera toute la journée de dimanche, puis on verra qu'il y a aussi des accidents le samedi", prédit l'avocate Sarah Saldmann, opposée à une limitation de la chasse. "Il y a un effet loupe, on voit un fait divers, on est en boucle", estime-t-elle.

Pierre, chasseur dans les Vosges est dépité: "Au sein de ma société de chasse, on a pris une amende de 8000 euros parce qu'on ne tuait pas assez de gibier", assure-t-il aux Grandes Gueules. Il déplore "une minorité de cons à la chasse qui font l'impopularité des chasseurs".

G.D.