RMC

Alerte météo: le Gard placé en vigilance rouge

Les prévisions météo de Géraldine de Mori sur RMC.

L'équivalent de plusieurs mois de pluie en seulement quelques heures: le Gard vient tout juste de sortir de la vigilance rouge après avoir fait face à des "phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle", ce matin. 

Depuis la fin de nuit, de fortes cellules orageuses s'étaient déclenché de l'est de l'Hérault au Gard. Des cumuls de 184 mm en 3 heures ont ainsi été mesurés à Saint-Dionisy, dont 111 mm en 1h, l'équivalent d'environ deux mois entiers de pluie.

Depuis 14h30, le département repasse donc en vigilance orange, comme cinq autres départements: l'Aveyron, la Haute-Garonne, le Lot, le Tarn et le Tarn-et-Garonne.

Si à la mi-journée les pompiers du Gard expliquaient n'avoir pas encore effectué "d'interventions significatives liées à cet événement météorologique", 23 personnes, prises au piège dans leur véhicule, avaient été mises en sécurité. Quelque 70 interventions non urgentes pour locaux inondés ou infiltration d'eau seront traitées une fois l'épisode pluvieux terminé, ont-il ajouté.

Les pluies ont rendu difficile la circulation sur une partie de l'autoroute A9 et la bretelle d'entrée de l'échangeur de Gallargues (n°26), entre Nîmes et Montpellier, ont été fermées, en direction de Lyon et de l'Espagne. La circulation des TER a été interrompue entre Nîmes et Montpellier avec une reprise de circulation estimée à 16h.

Les précipitations, qui affectent la Vaunage, le sud de Nîmes et les Costières, "pourraient être accompagnées de grêle et d'une forte activité électrique", ont averti les pompiers.

Préventivement, 12 pompiers spécialisés dans les secours en eau vive ont été prépositionnés vers Nîmes et 20 autres sapeurs-pompiers positionnés en renfort dans les centres de secours d'Uzès et de Saint-Geniès-de-Malgoire, a précisé le commandant Tanguy Salgues du Service départemental d'incendie et de secours du Gard. 

Dans la matinée, les fortes précipitations avaient notamment provoqué la coupure de plusieurs routes départementales, notamment dans le secteur du Vidourle, autour la commune de Quissac, où des infiltrations d'eau ont été constatées dans une salle du collège, a précisé la Préfecture du Gard sur Twitter. 

Au sud de Nîmes, les pluies ont fait gonfler la rivière Rhony de 1,50 m en l'espace de quelques minutes, selon Vigicrues.

La rédaction avec AFP