RMC

La météo nous donne-t-elle le droit de ne pas aller travailler?

Routes verglacées, nationales bloquées, certains d'entre vous auront peut-être du mal à aller au travail à cause de la neige. Quels droits vous donne le code du Travail en cas d'intempéries?

Si vous êtes bloqué par les intempéries, la loi vous autorise à être en retard ou à ne pas aller au travail. Il faut par contre absolument en informer votre employeur, par téléphone et mail, pour avoir une trace écrite. Le mieux, c'est carrément d'avoir une preuve que vous n'avez pas pu venir, par exemple une photo de votre voiture enneigée, la route pas dessalée devant chez vous, ou un justificatif indiquant le blocage des transports en commun.

En revanche, si vous êtes venu au travail, vous n'avez pas le droit de venir plus tôt pour anticiper les difficultés de transport sauf en cas d'accord avec votre employeur.

Droit de retrait en cas de danger

Mais si vous n'êtes pas là vous ne serez pas payés, même si vous pouvez toujours essayer de vous arranger avec votre patron en posant un jour de RTT. Vous pouvez aussi proposer de faire du télétravail, de travailler de chez vous. C'est assez simple désormais il suffit d'un simple accord formalisé par votre employeur.

Il est aussi possible d'exercer un droit de retrait. En cas de danger imminent pour votre vie ou votre santé, l'article 4131-1 du code du travail permet au salarié d'exercer un droit de retrait. Là aussi, il faut en informer son patron et apporter les preuves que vous êtes en danger si vous prenez la voiture. Vous pouvez par exemple transmettre des photos de routes verglacées. Dans ce cas, quand vous exercez votre droit de retrait vous devez être payé par l'entreprise. Mais il faut vraiment que cette demande soit légitime il ne faut pas en abuser.

Marie Dupin