RMC

"Objectif terre": La viticulture accélère sa transition écologique

Les vendanges sont en avance de deux ou trois semaines cet été. Et en Champagne, en Alsace ou dans le Roussillon, la maturité du vin est modifiée. Ce qui altère son goût. Le réchauffement climatique marqué par des sécheresses et des canicules toujours plus nombreuses entraîne en plus l'hécatombe de ponts entiers de vignes qui grillent littéralement sous le soleil. Comment donc armer ces sols ? Quid de l'agroécologie ?

Depuis dix ans, les vignes ont 15 jours d’avance en Champagne, en Alsace ou dans le Roussillon. Cela modifie la maturité du vin et peut altérer son goût. Le réchauffement climatique, marqué par des épisodes de sécheresse et des canicules plus intenses, entraîne en plus l’hécatombe de vignes qui grillent au soleil.

Pour que les sols soient mieux armés face aux sécheresses, ils doivent retrouver leur force. Or plus on se tourne vers un traitement bio des sols et plus on leur permet de se régénérer.

Dans ce contexte, on assiste à une véritable transition du secteur viticole se tournant de plus en plus vers l’agro-écologie. Qui consiste notamment à réduire ses pesticides. En France, le vignoble bio est en nette progression : sa surface cultivée a bondi de 20% en un an. Une transition cruciale puisqu’elle permet, en plus de protéger la santé des viticulteurs et l’environnement, de restaurer les sols. Mais cette transition peut aussi coûter plus cher. Moins d’engrais chimiques, c’est synonyme de plus de travail, plus de main-d’œuvre, donc plus de dépenses.

Financer la transition écologique

L’exemple du marché du vin rosé bio est intéressant puisque le boom de ses ventes ces dernières années aide à financer la transition écologique des viticulteurs grâce aux bénéfices accumulés.

Le rosé qui était jusqu’à présent en marge de cette transition, moins plébiscité que le rouge ou le vin blanc, voit ses ventes exploser dans le monde entier. En France, la production de vins rosés du Languedoc a même bondi de 25% en 2018. Même durant le confinement le rosé a augmenté ses ventes, contrairement à tous les autres vins. Pourquoi un tel succès ? Parce que les viticulteurs ont changé leurs méthodes de travail pour que ce vin réponde davantage aux attentes des Français, qui préfèrent les teintes plus claires.

Vous savez maintenant que si avez accompagné vos barbecues de rosés, vous avez contribué à aider certains viticulteurs à adopter des méthodes de travail plus respectueuses de l’environnement.

Johanna Castelle