RMC

Qui est le plus vert? A gauche, une bataille sans merci sur l'écologie

Les différents candidats de gauche aux élections européennes se sont retrouvés sur un même rassemblement dimanche et tentent de prouver aux électeurs qu'ils ont le meilleur programme écologique.

La photo aurait été impossible ces dernières semaines tant la division est grande. Quasiment tous les représentants des listes européennes de la gauche se sont retrouvés à un même rassemblement dimanche.

Du Parti communiste à Place publique, ils se sont tous succédé à la tribune de la mobilisation écologiste à Gonesse dans le Val-d'Oise, contre la construction sur des terres agricoles d'EuropaCity, un centre commercial de l'envergure de Disneyland Paris.

Plus divisée que jamais, la gauche bataille pour se faire entendre sur le même thème qui est majeur dans ce scrutin. Et pour se démarquer, c'est la surenchère à qui sera le plus vert.

Les électeurs perdus et dispersés ?

La vraie liste écolo de la campagne Delphine Batho l'affirme c'est la sienne, nommée "Urgence écologie":

"Ca m'est égal qu'il y ait 15 ou 33 listes, il n'y en a qu'une seule qui parle d'effondrement, de la destruction du climat, de la destruction du vivant. Il n'y en a qu'une seule qui propose de supprimer les lignes d'avion quand le train existe".

"A quelques jours d'une élection, tout le monde vous dit que l'écologie c'est important, c'est du green washing"

Et ce n'est en tout cas pas la liste du parti socialiste pointe Julien Bayou, le porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts:

"A Bruxelles, il y a des députés socialistes européens qui s'opposent systématiquement à toute avancée écologique. A quelques jours d'une élection, tout le monde vous dit que l'écologie c'est important, c'est du green washing"

C'est faux, rétorque Claire Nouvian de la liste Parti Socialiste - Place publique: 

"On ne dit pas qu'on est plus verts, on dit qu'on est tout aussi verts. On a produit notre programme avec des écologues, des zoologues, des experts formidables. Notre programme est très radical, très ambitieux. Mais on trouve également ridicule de ne pas être tous ensemble avec Hamon, Jadot..."

Des partis de gauche unanimes sur l'importance de l'écologie, mais en ordre dispersé, au risque de semer la confusion chez les électeurs.

Nicolas Traino (avec James Abbott)