RMC

"Routes d'Europe": à la découverte d'un village allemand 100% écolo

À Brodowin en ex-Allemange de l'Est, le village 100% écolo produit uniquement des fruits et légumes de saison et traite du mieux possible son bétail.

Dans l’est de l’Allemagne, dans le Brandebourg, le petit village de Brodowin fait figure d’utopie. 100% écolo, il témoigne de la volonté allemande de miser sur le développement durable alors que l’environnement est au cœur des débats de la campagne européenne.

Dans la serre du village, grande comme plusieurs terrains de football, on fait pousser tomates et concombre, tandis qu’on traite au mieux les 200 animaux de l’étable : "Nous laissons autant que possible la nature comme elle doit être et pas comme l’homme voudrait qu’elle soit. Par exemple, nous n’enlevons pas les cornes de nos vaches", explique Ludolf von Maltzan, le patron du village qui fait presque office de maire. Plus loin, à la laiterie, on fabrique et on y empaquette yaourts et fromages quasi industriellement.

"On prouve qu’on peut sur la durée produire bio en grande quantité"

"Nous montrons que l’on peut produire en grande quantité tout en restant écologiques. C’est une idée assez nouvelle. Parce que normalement, quand on pense bio, on pense à une petite exploitation familiale. Nous, on prouve qu’on peut sur la durée produire bio en grande quantité", explique à RMC Fransiska Rutscher qui travaille à l’expédition.

Chaque semaine, 2.000 produits sont envoyés à Berlin et de nombreux clients viennent de la capitale pour faire leurs courses : "Il faut manger local et de saison", assure Maggie. "C’est bien que le groupe soit aussi grand, ça donne l’impression que la nature est en bonne santé", estime de son côté Vadim.

"Sans l’Union Européenne, on n’y arriverait pas"

"Dans les années 1990, dans chaque village on s’est réuni pour envisager l’avenir après la chute du communisme. Et ici à Brodowin, on s’est lancé dans l’agriculture bio. Ça pourrait nous faire avancer et créer beaucoup d’emplois. A l’époque, de l’agriculture bio personne n’en faisait à l’Est", explique Ludolf von Maltzan.

Un projet soutenu par l’Union européenne alors que l’écologie se retrouve à nouveau au cœur de la campagne pour les élections du 26 mai : "Sans l’Union Européenne, on n’y arriverait pas. Par exemple, l’an dernier on a eu une sécheresse. Et l’UE nous a permis de garder la tête hors de l’eau", ajoute Ludolf von Maltzan. Et aujourd’hui c’est désormais à Brodowin que de futurs agriculteurs bio viennent chercher l’inspiration, des visiteurs qui viennent parfois d’ex-Allemagne de l’ouest.

Thomas Chupin et Nicolas Ropert (avec G.D.)