RMC

2.400 euros perdus en quelques minutes: attention à l'arnaque aux faux billets de concerts

Attention à l'arnaque aux faux billets de spectacles sur internet. Certains sites miroirs, qui ressemblent à s'y méprendre aux vrais sites vendeurs, profitent d'événements comme des concerts pour rediriger vers leurs portails frauduleux. Romain en a fait les frais en voulant acheter deux billets pour le Hellfest. Résultat, il a perdu 2.400 euros en quelques minutes.

C’est le plus grand festival français de métal. Le Hellfest a réuni 420.000 personnes l’été dernier à Clisson, en Loire-Atlantique. À chaque édition, les billets se vendent en quelques heures. Et sur le marché de l’occasion, ils se revendent très bien, ce qui en fait un terrain de jeu idéal pour les arnaques en tout genre.

Romain en a fait les frais. En début d’année, il cherche deux places et se rend sur le site de revente officiel Ticketswap, conseillé par le festival. Une vendeuse lui propose deux billets au prix d’achat, soit 600 euros. La transaction semble totalement sécurisée. Et pourtant...

"Je suis passé par le site sécurisé de ma banque, le "secure pass" de la Caisse d'Epargne. En revenant sur le site vendeur, en fait un site miroir qui ressemble au vrai site, j'avais un message avec le logo de la banque qui me disait que j'avais une erreur dans ma transaction, ce qui peut arriver sur d'autres sites plus connus", raconte Romain à RMC.

"Je ne me suis pas inquiété de ça, j'ai essayé plusieurs fois et en fait, les paiements étaient validés en réalité", ajoute-t-il. Romain va tenter à quatre reprises de payer, sans jamais recevoir ses billets. Mais son compte en banque, lui, a bien été débité: 2.400 euros au total.

Comment une telle arnaque est possible?

Le site sur lequel Romain a cru acheter ses billets est que l’on appelle un site miroir. C’est un peu comme le jeu des sept différences: deux images presque identiques dans lesquelles il faut chercher l’erreur. Le faux site ressemble à s’y méprendre au vrai, à un détail près: il ne s’appelle pas Ticketswap.fr mais Ticketswap.vip.

Et l’arnaque est connue. Dès 2020, le festival comme le site de revente alertent les clients sur leurs réseaux sociaux. RMC a contacté Ticketswap. Ils assurent avoir pris des mesures pour faire cesser ces activités frauduleuses. Des mesures insuffisantes visiblement puisque les arnaques continuent.

Pour l’édition 2023, le Hellfest a en tout cas changé de partenaire. Il travaille désormais avec le site de revente Reelax Tickets.

Quid des 2.400 euros de Romain?

Le Hellfest nous assure “communiquer toute l’année auprès du public". "Nous avons beau sensibiliser et signaler aux autorités les faux sites pour entraîner une fermeture rapide, certains tombent malheureusement dans le panneau” nous explique la direction, qui n’est évidemment pas responsable de ces arnaques. Pas de dédommagement possible de ce côté-là, donc. 

Nous avons sollicité la Caisse d’Épargne, la banque de Romain. Il y est client depuis 26 ans. Après un premier refus de leur part et face à notre insistance, la banque a fini par consentir un geste commercial lundi soir, à hauteur de 500 euros. C’est un peu moins d’un quart de la somme totale mais c’est mieux que rien. Romain a par ailleurs porté plainte contre X pour escroquerie.

Amélie Rosique, Joanna Chabas, Elise Denjean