RMC

Aéroports de Paris: nouvelle journée de grève avant un vendredi noir et un week-end perturbé

Les pompiers salariés du groupe Aéroports de Paris sont en grève ce jeudi. Conséquence, 10% des vols pourraient être annulés. Dans la foulée, une grève des sous-traitants est attendue vendredi et pourrait encore compliquer la situation.

Les difficultés dans les aéroports parisiens continuent. Une nouvelle journée de galère pour les voyageurs est prévue. Ce jeudi, ce sont les pompiers salariés du groupe ADP (Aéroports de Paris), qui font valoir un préavis de grève.

Conséquence, la Direction générale de l'aviation civile a demandé aux compagnies aériennes de réduire de 17% leur programme de vol entre 7 heures et 14 heures dans les deux aéroports d'Île-de-France, Orly et Roissy. Cela représente un avion sur 6, cloué au sol ce jeudi.

La direction des aéroports parisiens invite ainsi les voyageurs à anticiper. Elle conseille de venir au moins 3 heures à l’avance pour un trajet international et deux heures pour un trajet domestique. La compagnie Air France n'est pas épargnée et doit annuler 10% de ses vols court et moyen-courrier.

La situation va-t-elle s'empirer?

Une situation qui risque de s’empirer vendredi. En plus des pompiers de l’aéroport, plusieurs syndicats appellent l’ensemble des salariés à la grève. Il s'agit du personnel administratif, des agents de service ou ceux qui gèrent le flux de passagers. Même les syndicats des entreprises sous-traitantes appellent à la grève. Dans la sécurité notamment, les employés sont appelés à ne pas prendre leur poste.

On ne connaît pas encore le nombre de grévistes vendredi et ce week-end, ni les prévisions exactes de trafic. Lors de la dernière mobilisation de ce type le 9 juin, un quart des vols avaient été supprimés.

Florian Chevallay